16 Juillet 2017

Congo-Kinshasa: Au cours d'une matinée politique - L'UN et le MR exigent la tenue des élections en 2017

Au cours d'une matinée politique organisée samedi 15 juillet dernier, dans la commune de Lingwala, le Mouvement pour le Renouveau (MR) et l'Union pour la Nation (UN), respectivement parti politique et plateforme politique dirigés par l'Honorable Clément Kanku Bukasa wa Tshibuabua, ont exigé la tenue des élections d'ici fin décembre 2017 comme clairement dit dans l'Accord de la Saint sylvestre, conclu sous les auspices des Evêques de la Cenco.

C'est Me Lucien Ingole, Secrétaire Général du MR qui l'a déclaré en présence de différents cadres et membres de ce parti.

Tapant du poing sur la table, le SG du MR ne jure que par une alternance démocratique avant fin décembre 2017. Sinon, dit-il, toutes les institutions de la République seront illégitimes et le MR sera en droit d'appliquer l'article 64 de la Constitution pour faire échec à toutes les stratégies machiavéliques de se maintenir indéfiniment au pouvoir.

«Le MR ne refuse pas de marcher ensemble avec d'autres forces du changement pour que l'alternance soit effective en RD. Congo et nous allons accompagner tous ceux qui vont se rallier à nous pour atteindre cet objectif», a-t-il déclaré. Et, d'ajouter que l'UN et le MR demandent à la Communauté internationale d'accentuer la pression pour que l'Accord du 31 décembre soit appliqué.

Appel de la Cenco

D'après le SG du parti cher à l'Honorable Kanku Bukasa Clément, l'Union pour la Nation et le MR adhèrent au mot d'ordre de la Cenco intitulé : «Debout Congolais» en vue d'une alternance en RD. Congo.

A l'en croire, la population doit adhérer massivement à cet appel pour le changement.

Enrôlement

Me Lucien a appelé la population à la vigilance et d'accompagner le processus électoral en s'enrôlant massivement afin d'avoir des institutions légitimes qui vont gérer la République.

Crise au Kasaï

Le MR plaide pour la mise en place d'une commission d'enquête internationale indépendante pour que justice soit faite notamment, contre les auteurs de ces massacres ainsi que pour les victimes.

En outre, le MR a condamné l'instrumentalisation de la justice comme outil de répression à l'endroit des opposants. Dans un Etat de Droit, a dit Me Lucien, la justice doit faire son travail en toute indépendance.

Avenir du parti

Pour le SG du MR, le parti réalise ses activités en bonne et due forme. Voilà, pourquoi, il a annoncé la tenue d'un conclave de l'UN dans les prochains jours en vue de prendre de nouvelles options pour le bon fonctionnement de la plateforme.

Ainsi, il a invité tous les fondateurs de l'UN, partis politiques, associations et personnalités à prendre part à ce conclave dont la date sera communiquée incessamment.

Par ailleurs, l'Union pour la Nation et le Mouvement pour le Renouveau ont réitéré leur soutien au Coordonnateur national et autorité morale, Clément Kanku Bukasa wa Tshibuabua.

Il sied de noter que le même appel à l'enrôlement et à la participation effective au conclave a également été lancé par Me Balcky Banikina Yanga, Coordonnateur Adjoint en charge des questions politiques, administratives et Porte-parole de l'Union Pour la Nation.

Congo-Kinshasa

Pweto s'enfonce dans la crise

En République démocratique du Congo, la crise du Tanganyika déborde sur les provinces voisines. Ce… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.