17 Juillet 2017

Cote d'Ivoire: Réforme des finances publiques et contraintes budgétaires - La BAD décaisse près de 43 milliards FCFA

42 776 641 880 FCFA. C'est le montant exact que la Banque africaine de développement (BAD) vient d'octroyer au gouvernement ivoirien sous forme de prêts et de dons pour le financement du Projet d'Appui à la Gestion Economique et Financière (PAGEF) et du Programme d'Appui à la Gestion Economique et la Croissance (PAGEC).

Un décaissement qui s'est matérialisé ce 14 juillet, au 20ème étage de l'immeuble Sciam, par le truchement d'une cérémonie de signature des protocoles d'accord. Tout en se réjouissant de ce partenariat « riche et fructueux », le ministre de l'Economie et des Finances, Adama Koné, a expliqué que les premiers accords concernent le financement du Projet d'Appui à la Gestion Economique et Financière (PAGEF) qui a été négocié par le Ministère de l'Economie et des finances pour soutenir la mise en œuvre du Schéma Directeur de la Réforme des Finances Publiques.

Selon Koné, le PAGEF fait suite au Programme d'Urgence pour la Restauration des Services Sociaux et Administratifs de Base volet Renforcement des Capacités de l'Administration Publique (PURSSAB/RENFCAP) dont la mise en œuvre satisfaisante a facilité les négociations pour la mise en place de ce financement.

L'objectif global visé par ce projet est de contribuer au renforcement de la qualité des institutions et de la gouvernance à travers le renforcement des capacités des administrations économiques et financières et des structures de contrôle des finances publiques.

Adama Koné a révélé que le financement du PAGEF, d'un montant total de 16.402.628 Unités de Compte, soit 13.455.895.880 FCFA, concerne quatre accords de financement à savoir : un prêt du Fonds d'Appui à la Transition (FAT) d'un montant de 9 612 000 Unités de Compte ; un don du Fonds d'Appui à la Transition (FAT) d'un montant de 28 000 Unités de Compte ; un prêt du Fonds Africain de Développement (FAD) d'un montant de 6 550 000 Unités de Compte ; un don du Fonds Africain de Développement (FAD) d'un montant de 212 628 Unités de Compte.

Quant au dernier accord, souligne le ministre de l'Economie et des Finances, il est relatif au financement du Programme d'Appui à la Gestion Economique et la Croissance (PAGEC). Il s'agit d'un prêt FAD, d'un montant de 36 232 000 Unités de Compte, soit 29 320 746 000 FCFA.

« Cet appui est une assistance exceptionnelle sous la forme d'un appui budgétaire général d'une durée de 25 ans avec 5 ans de différé, une Commission de Service de 0,75% l'an, une Commission d'engagement de 0,50% et un taux d'intérêt de 1% l'an.

Ce financement du PAGEC permettra au Gouvernement ivoirien de faire face aux très fortes contraintes budgétaires engendrées par la baisse du prix du cacao ainsi que des recettes fiscales associées et une augmentation de la demande sociale, survenues au premier trimestre 2017. », a commenté le ministre. Qui a fait savoir que ces accords de prêts et de dons de la BAD à la Côte d'Ivoire sont estimés au total à 42 776 641 880 FCFA à des « conditions très concessionnelles ».

Pour le ministre, ce nouveau financement témoigne de la confiance renouvelée de la BAD à la Côte d'Ivoire, qui sous l'impulsion de SEM le Président de la République, s'est résolument engagée sur les sentiers du développement économique et social. Adama Koné a invité pour ce faire, les bénéficiaires de ces ressources à s'impliquer pleinement dans les activités afin d'en tirer le maximum de profit.

« Pour ma part, je puis vous assurer que le Gouvernement ivoirien prendra toutes les dispositions nécessaires pour une utilisation transparente et efficiente des ressources mises à sa disposition », a-t-il rassuré.

Peu avant, le Directeur général du Bureau régional de développement et de prestations de service pour l'Afrique de l'ouest, représentant le Président de la BAD, Janvier Litsé a informé que ce financement va accélérer l'efficacité et la transparence dans la gestion des finances publiques, contribuer à la diversification des ressources de croissance et aidera au niveau du Plan national de développement (Pnd 2016-2020).

Cote d'Ivoire

Procès Gbagbo - L'ex-chef d'état-major des forces armées devant la CPI

Témoin majeur au procès de Laurent Gbagbo à la CPI, Philippe Mangou est entendu ce mardi 26… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.