17 Juillet 2017

Cameroun: Coopération entre le pays et la BAD - C'est du concret

Akinwumi A. Adesina président de la Banque africaine de Développement a été accueilli hier à l'aéroport de Yaoundé-Nsimalen par le Premier ministre, chef du gouvernement.

En sa qualité de 8e président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), le Nigérian Akinwumi Ayodeji Adesina a entamé depuis hier sa première visite officielle au Cameroun. L'hôte du chef de l'Etat a été accueilli à 1h30, dans la nuit de samedi à dimanche, à l'aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, par le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang. C'est à bord d'un vol commercial de la compagnie aérienne Air Côte d'Ivoire que le président de la BAD est arrivé à Yaoundé. Après l'atterrissage, Philemon Yang et Akinwumi A. Adesina ont fait escale au salon VIP de l'aéroport. C'était en présence du ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire, Louis Paul Motaze.

Au cours de cette brève étape, le président du Groupe de la BAD n'a pas caché le plaisir qu'il éprouve en répondant à l'invitation du président Paul Biya. Pour lui, le Cameroun et la BAD qui entretiennent des liens de partenariat depuis 1972, sont engagés dans plusieurs chantiers de développement. C'est dans ce contexte qu'Akinwumi A. Adesina effectue sa première visite au Cameroun, question de revisiter les grands axes de cette coopération fructueuse. Dans cette optique, il a par exemple visité hier le projet hydroélectrique de Lom Pangar à l'Est et a procédé à la pose de la première pierre de l'usine de pied de cette infrastructure énergétique.

Ancien ministre de l'Agriculture du Nigeria, Akinwumi A. Adesina a pris fonction à la tête de la BAD le 1er septembre 2015. Sa vision depuis lors est d'aider à bâtir une nouvelle Afrique caractérisée par une croissance durable et partagée dans la prospérité, une Afrique unie, en paix et en sécurité, intégrée sur le plan régional et compétitive sur le plan mondial; un continent d'espoir, d'opportunités et de liberté, où la prospérité est partagée par tous. Une Afrique ouverte au monde, dont les Africains sont fiers. Pour lui, cette émergence passe par la reconnaissance et l'appréciation des acquis remarquables que nous avons réalisés dans le passé, engager une réflexion critique sur les nouveaux défis à relever à l'avenir et réorienter notre démarche stratégique. Et la BAD, principale institution de financement du développement en Afrique, a un rôle majeur à jouer dans cette aventure de transformation.

Akinwumi Ayodeji Adesina: « Le Cameroun est très important pour la BAD »

Président du Groupe de la Banque africaine de développement.

« Je suis heureux d'être au Cameroun, pour ces jours de travail. Je connais très bien ce pays. J'ai été honoré par l'invitation du chef de l'Etat et l'accueil réservé par le Premier ministre, chef du gouvernement. Le Cameroun est mon pays. J'y suis très à l'aise. C'est un pays très important pour la Banque africaine de développement. Notre institution travaille avec le Cameroun depuis 1972. Donc, c'est un bon mariage qui dure depuis longtemps. Nous avons beaucoup de projets en cours dans ce pays, notamment dans le domaine de l'énergie, de l'agriculture, des infrastructures routières, etc. Nous sommes donc venus échanger avec le président de le République, renforcer les liens de coopération entre la BAD et le gouvernement du Cameroun. Je suis vraiment très honoré, pour ce premier séjour que j'effectue au Cameroun. »

Cameroun

spectaculaire incendie à l'Assemblée nationale à Yaoundé

Un grave incendie a ravagé une bonne partie de l'Assemblée nationale camerounaise, dans la nuit de jeudi… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.