17 Juillet 2017

Ile Maurice: Trafic d'influence - Bhimla Ramloll n'échappe pas à ses six mois de prison

Bhimla Ramloll dormira à l'ombre pendant un moment. Six mois plus exactement. La Cour suprême a, en effet, rejeté l'appel qu'elle avait fait du jugement prononcé à son encontre, en 2014, par la cour intermédiaire.

Le vendredi 14 juillet, les juges Asraf Caunhye et Aruna Devi Narain ont maintenu la peine de six mois de prison infligée à l'ancienne conseillère de la mairie de Quatre-Bornes.

Elle avait été poursuivie devant la cour intermédiaire pour trafic d'influence. Selon l'acte d'accusation, elle avait soutiré une somme de Rs 259 500, le 24 octobre 2007, aux dénommés Viraj Poorun et Mohamed Domah.

Cela, dans le but d'user de son influence comme conseillère municipale pour leur faire obtenir des étals à la foire de Quatre-Bornes.

Ella avait plaidé non coupable. Mais le 30 juillet 2014, la magistrate Renuka Dabee devait lui infliger une peine de six mois de prison. Avec le rejet de sa motion en Cour suprême, l'ancienne conseillère n'échappera donc pas à sa sentence.

Cette décision coïncide avec une autre affaire débattue en cour intermédiaire le 6 juillet. En effet, Bhimla Ramloll, directrice de la firme Sunkai, était accusée de blanchiment d'argent en 2013.

Selon la décision de la cour, l'ancienne conseillère devra débourser la somme de Rs 3 669 000 pour indemniser 40 des 300 victimes du Ponzi Scheme. L'affaire sera de nouveau entendue le 9 août.

Ile Maurice

Remise de tracteurs à la Rodrigues Trading and Marketing Company Ltd

Le Commissaire de l'Agriculture, à travers la Commission des Coopératives, a procédé… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.