17 Juillet 2017

Burkina Faso: Documentaire scientifique - Des "Mils" dorés pour Inoussa Maïga

Le concours de film documentaire scientifique africain, dénommé « les Mils d'or » a été remporté par Inoussa Maïga avec son film « Changement climatique : des agriculteurs renforcent leur résilience ».

Organisée par l'Institut de Recherche pour le développement (IRD) en partenariat avec le Goethe-Institut, l'Association des journalistes et communicateurs scientifique (AJCS) et l'Institut supérieur de l'image et du son (ISIS) la compétition s'est déroulée le 15 juillet 2017 à Ouagadougou.

Le trophée primant le concours de film documentaire scientifique est constitué de mils, tiges et épines, principale culture céréalière au Burkina. Pour l'édition 2017, la 7e édition, ce trophée est revenu à Inoussa Maïga pour son film « changement climatique : des agriculteurs renforcent leur résilience ».

Ce film, qui a retenu l'attention du jury, montre la mise en pratique des résultats de la recherche agro-écologique : la pratique du zaï, de cordon pierreux, de paillage et l'utilisation des variétés améliorées. Tout cela pour récupérer les terres dégradées mais également lutter contre les changements climatiques.

« Les campagnes agricoles s'installent tardivement et se terminent très souvent en queue de poisson par l'arrêt brusque des pluies, elles-mêmes inégalement réparties dans le temps et dans l'espace.

Malgré ce contexte climatique difficile, l'espoir est encore permis pour les agriculteurs qui adoptent des pratiques culturales plus adaptées à leur contexte climatique local », s'est prononcé l'auteur avant la projection.

C'est la 2è fois que Inoussa Maïga, journaliste, promoteur de AgriTV, remporte les « Mils d'or ». La première fois était en 2014.

« Avoir la reconnaissance du jury est quelque chose qui nous réconforte dans notre démarche de production surtout dans le domaine agricole où nous nous sommes spécialisés », se réjouit le lauréat du jour.

Ayant trainé sa bosse dans beaucoup de pays africains, il est convaincu que « c'est par l'œil du cameraman africain que l'innovation sera mise en valeur en Afrique, remarquée, « cadrée », révélée dans un documentaire proche de la société pour qui est destinée la recherche scientifique pour le développement ».

Pour le directeur de l'IRD/Burkina, Jean Marc Leblanc, le concours du film documentaire scientifique « les Mils d'Or » ambitionne de faciliter la compréhension du sens des travaux scientifique au profit de la société.

Il pense qu'il y a une insuffisance de communication sur la science et il faudra que les chercheurs et les journalistes apprennent à se connaitre afin que les résultats de la science soient vulgarisés et mis au service de la population.

Au total, le jury a travaillé sur six films présélectionnés par l'IRD. Le jury a mis l'accent sur la pertinence et l'originalité du thème abordé, le contenu scientifique et la qualité du message véhiculé.

Le jury a fait mention au film documentaire « Romeo à l'école des vers de terre » du même auteur.

Dans l'ensemble, le jury a déploré le fait que la plupart des réalisations proposées sont des films commandés par des ONG et le contenu scientifique n'est pas suffisamment perceptible ou expliqué.

« A ce stade, il n'y a pas véritablement des documentaires scientifiques. Nous primons pour encourager les candidats à aller vers des films scientifiques », a conclu le président du jury, Pierre Rouamba producteur et réalisateur de documentaire.

Burkina Faso

Le gouvernement va sanctionner les partis politiques non en règle

A la date du 23 octobre 2017, 148 partis et formations politiques ont été légalement reconnus… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.