17 Juillet 2017

Congo-Brazzaville: Bassin du Congo - Protégeons un réservoir unique de biodiversité

La forêt du bassin du Congo constitue la deuxième forêt tropicale plus vaste de la planète après l'Amazonie. Elle couvre plus de 2 millions de km2. Face aux enjeux climatiques de l'heure, l'humanité se doit de veiller à sa survie. S'il vous plait... ne détruisons pas notre réserve de carbone.

À l'échelle mondiale, une surface forestière de la taille d'un terrain de football est détruite toutes les deux secondes. Cette déforestation détruit le cadre de vie de centaines de millions de personnes et met en danger des milliers d'espèces végétales et animales. Elle est aussi responsable de 20% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. En Afrique, la course à l'exploitation des forêts donne lieu à des fraudes et irrégularités qui profitent d'un système fragile de réglementations et de gouvernance.

La forêt du bassin du Congo joue un rôle vital dans le contrôle du changement climatique. En RD Congo (RDC), la forêt couvre 60% du territoire et stocke plus de 8% du carbone mondial, ce qui en fait le quatrième plus grand réservoir de carbone forestier du monde. Elle possède une exceptionnelle valeur écologique. 415 espèces de mammifères, 11 000 espèces de plantes, 1 117 d'oiseaux et près de 1 000 de poissons d'eau ont été recensés pour la seule RDC. Eléphants de forêt, gorilles, bonobos et okapis sont parmi les espèces les plus emblématiques de cette extraordinaire biodiversité. Dans ces régions, des cultures entières sont basées sur leur relation avec la forêt. Des dizaines de millions de personnes en dépendent pour leur alimentation, leurs plantes médicinales ou leur approvisionnement en énergie.

Sauvons le climat !

La déforestation est une des causes majeures des changements climatiques. Pour deux raisons. D'une part, parce que moins de forêts, c'est moins de CO2 absorbé et piégé par ces écosystèmes, donc plus de CO2 dans l'atmosphère. D'autre part, parce qu'en coupant des arbres, l'industrie forestière libère le CO2 emmagasiné par ces arbres. Au final, jusqu'à 20% des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont dues à la déforestation. C'est plus que l'ensemble du secteur des transports !

La valeur potentielle de ces forêts pour le stockage du carbone est supérieure aux revenus générés par l'exploitation industrielle. Le remplacement de l'exploitation industrielle par un système de protection forestière avec un financement international serait non seulement profitable aux populations locales, par la protection de leurs moyens de subsistance et de la biodiversité, mais il contribuerait également à sauver le climat.

Des solutions contre la déforestation

Greenpeace mène une campagne active en RDC et au Cameroun pour la préservation de ce patrimoine mondial unique, qui est aujourd'hui menacé par la déforestation. Greenpeace Afrique a mené des enquêtes pour dénoncer les crimes environnementaux et les manquements graves au respect des lois existantes, en mettant à jour des sociétés peu scrupuleuses qui profitent de la fragilité des mécanismes de contrôle. « Nous avons démasqué les pratiques douteuses d'Heraklès Farm au Cameroun pour écouler le bois prélevé en grande partie de façon illégale sur sa concession. Nous plaidons aussi pour la mise en place des réglementations respectées et contraignantes dans les pays producteurs », souligne l'organisation.

Greenpeace plaide pour : une déforestation zéro dans les forêts tropicales intactes du monde pour 2020 ; l'adoption de « Forests for Climate », un mécanisme de financement international qui rend la sauvegarde des forêts intactes plus économique que leur destruction massive ; des mesures strictes pour mettre un terme au commerce international du bois illégal ; que les gouvernements développent un plan national intégré d'utilisation des sols, avec l'implication des communautés locales dans l'identification des zones forestières protégées.

Même si le combat semble rude, il n'est pas trop tard de protéger les grandes forêts tropicales humides. Il faut réagir tout de suite.

Congo-Brazzaville

L'AC Léopards de Dolisie, champion du Congo pour la 4e fois

La Fédération congolaise de football a terminé sa saison sportive 2016-2017 en récompensant… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.