17 Juillet 2017

Congo-Kinshasa: Report des élections - Pour Steve Mbikayi, le président de la CENI «a bien fait d'anticiper»

En politique, le Parti Travailliste lance officiellement sa centrale électorale. La cérémonie a eu lieu hier avec l'installation au siège du parti du bureau de coordination de cette centrale électorale.

Bien que le PT mise sur une dizaine de députés nationaux à l'Assemblée nationale, ce parti ne croit pas à l'organisation des élections à la fin de cette année.

«Je pense que Corneille Naanga a bien fait d'anticiper pour éviter qu'il y ait encore des tensions comme celles qu'on a connues en septembre de l'année passée», a déclaré dimanche 16 juillet l'initiateur du Parti travailliste Steve Mbikayi, faisant allusion aux déclarations du président de la commission électoral sur l'impossibilité d'avoir les élections en 2017.

M. Mbikayi affirme que la décision d'organiser les élections avant la fin de cette année a été «imposée» à la commission électorale. Cette décision a été prise lors des discussions entre le pouvoir et l'opposition sous l'égide des évêques catholiques en décembre dernier.

«Quand nous étions à la CENCO, nous tous négociateurs, nous étions sûrs que ce n'était pas possible d'avoir les élections en 2017. Et nous avions imposé cette date à la CENI. La CENI n'a pas été d'accord que ce soit à la Cité de l'Union Africaine [ou] à la CENCO», fait savoir le président du Parti travailliste. Pour lui, avoir des élections cette année «est une utopie».

«Ce qu'a dit M. Naanga, c'est ce que tous nous connaissions, tous [les] négociateurs. Mais on ne voulait pas le dire. Moi, j'estime qu'on doit arrêter avec la démagogie. Les élections c'est possible qu'elles aient lieu l'année prochaine 2018. Cette année c'est une utopie !», soutient M. Mbikayi.

Prêt pour les élections

Au sujet de ces élections à venir, Steve Mbikayi fait savoir que son parti est prêt pour participer aux élections.

Le Parti travailliste a lancé sa centrale électorale pour faire un bon score aux prochaines élections.

Le parti ambitionne d'avoir entre 15 et 20 députés nationaux et va se présenter des candidats «à tous les niveaux».

«Nous sommes déjà assez prêts pour les élections. A tout moment quand on convoque l'élection par la CENI, nous sommes prêts à y participer parce que nous misons sur 15 à 20 députés au niveau national. Mais nous voulons être représentés à tous les niveaux», explique-t-il.

Congo-Kinshasa

Hospitalisé, Diomi Ndongala en appelle à la CNDH pour sa libération

L'opposant congolais Eugène Diomi Ndongala en appelle, ce jeudi 21 septembre, à la Commission nationale… Plus »

Copyright © 2017 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.