17 Juillet 2017

Tunisie: Est-ce une bonne affaire ?

Riahi a pris sa décision. Il rebondit sur Marco Simone.

Pour ceux qui ont vécu la période d'or du «calcio», Simone a évolué au grand Milan AC des temps de Sacchi et Capello. Deux périodes glorieuses où le club lombard avait dominé l'Italie et l'Europe. Simone, attaquant technique et baroudeur, a joué aux côtés de Van Basten, Rïjkard, Gullit, Baresi, Maldini, Donadoni, Boban ou Albertini.

Ce joueur qui n'a pas pu relever la concurrence avec Weah et Massarro a fini par choisir la France où il a joué au PSG puis à Monaco. Qui peut douter de la classe de Simone le joueur? Personne, sans doute. Mais en tant qu'entraîneur, ses passages à Monaco, en Suisse et puis dernièrement à Laval n'étaient pas fameux. Au contraire, il est relégué avec Lausanne en 2014 et puis, un an plus tard, à Tours, il quitte avec un bilan mitigé. Son dernier passage à Laval est aussi raté.

L'équipe qui évolue en L2 est dernière au classement, chose qui a précipité son limogeage en avril. Franchement, ce n'est pas le profil ni le CV qui promettent, sachant bien que le CA a besoin de quelqu'un qui a une longue expérience et qui sait manager l'urgence et l'ambiance tendue. Ceux qui croient en Simone et dans son prochain staff (qui forcément n'a rien vécu sur notre football) pensent qu'un entraîneur qui a côtoyé Sacchi et Capello et qui a le charisme d'un ex-grand joueur peut emmener un effectif qui va être renforcé, mais où il n'y a pas beaucoup de joueurs de qualité. Cette désignation est un risque comme aime le faire Slim Riahi qui, par le passé, a limogé Kuster alors qu'il était leader du championnat.

Dans cette ambiance dégradée que vit le CA, et avec un effectif pas très riche en solutions, et avec le temps qui presse tant, Marco Simone est-il en mesure de porter l'équipe vers le palier supérieur et confirmer les bons résultats en fin de saison? C'est, sur le papier, une chose difficile compte tenu du profil, mais surtout du CV d'entraîneur de Marco Simone. Une chose est sûre, c'est un choix risqué. Seule la vérité du terrain va trancher pour ou contre l'Italien.

Sachant que l'école italienne n'a pas beaucoup de succès dans notre championnat. Au CA, Fabio, celui qui a révolutionné l'histoire du CA dans les années 60, est loin franchement de Simone. Mais sait-on jamais, Simone peut chasser le signe indien. En tout cas, la logique veut que l'on maintienne un entraîneur qui a progressé et qui connaît bien ses joueurs, que de se hasarder et ramener un entraîneur qui n'a aucun vécu sur le foot tunisien.

Tunisie

La Tunisie soutient la feuille de route onusienne

Le ministre des Affaires étrangères Khemaïes Jhinaoui a réaffirmé, hier, à… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.