21 Juillet 2017

Gambie: Quatre soldats suspectés d'actes de mutinerie arrêtés

En Gambie, alors qu'une réforme de l'armée est actuellement menée par le ministère de l'Intérieur, en coopération avec la mission de la Cédéao sur place, au moins quatre soldats gambiens ont été arrêtés mardi soir 18 juillet.

Selon des responsables de l'armée, ils sont suspectés d'actes de mutinerie et de comportement non conforme à l'éthique de l'organisation. Il leur est reproché des messages envoyés sur l'application de messagerie instantanée WhatsApp.

Selon le porte-parole de l'armée gambienne, plusieurs soldats s'échangeaient des messages audio sur la plateforme mobile. Si leur contenu exact n'a pas été révélé, il s'agissait de propos très critiques à l'égard du nouveau régime.

Des agissements qui vont à l'encontre des règles de conduite que tout soldat s'engage à respecter lorsqu'il entre dans l'armée gambienne.

Une commission d'enquête interne va être formée pour examiner qui se trouvait exactement dans ce groupe, et si le contenu de ces messages a pu, de quelque manière que ce soit, causer du tort à la sécurité du pays.

Ces arrestations interviennent deux semaines après la diffusion d'une note de l'armée sénégalaise s'inquiétant de la possible présence dans les pays voisins de déserteurs de l'armée gambienne, ayant fui après le départ de Yahya Jammeh.

Interrogé par RFI, le colonel Magatte Ndiaye, à la tête de la force de la Cédéao en Gambie, avait fait état de probables liens entre ces déserteurs, et des soldats toujours présents au sein des forces gambiennes, et restés loyaux à l'ancien président.

Gambie

Le don de voitures à des membres de l'Assemblée fait polémique

Le mois dernier les membres de l'Assemblée nationale ont eu droit à un beau cadeau de la part de la… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.