21 Juillet 2017

Mauritanie: Le Président de la République préside le premier meeting de la campagne du référendum constitutionnel du 5 août prochain

Photo: ANI
Le Président de la République préside le premier meeting de la campagne du référendum constitutionnel du 5 août prochain

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a présidé, vendredi matin, au Stade flambant neuf SAADA de la moughataa de Toujounine, wilaya de Nouakchott Sud, le meeting d'ouverture de la campagne du référendum constitutionnel dont la tenue est fixée au 5 Août prochain.

Ce référendum vient couronner les résultats du dialogue national inclusif qui a réuni en octobre 2016 la majorité présidentielle qui soutient le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, et des partis de l'opposition démocratique participante, en guise de renforcement de l'unité nationale, d'enracinement de la culture du dialogue et de consolidation des acquis démocratiques.

La cérémonie d'ouverture du meeting s'est déroulée, en présence de Premier ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine, du président de l'Assemblée nationale, de membres du gouvernement, de présidents des formations politiques de la majorité présidentielle et de leaders de partis de l'opposition démocratique ayant participé au dialogue politique inclusif d'octobre 2016.

A son arrivée le Président de la République a salué chaleureusement les masses compactes venues de toutes les wilayas de Nouakchott exprimant à travers leurs ovations leur engagement à voter massivement oui pour les amendements constitutionnels le 5 août prochain.

Le Président de la République a remercié le public, soulignant que la détermination de ces foules immenses de citoyens à participer à ce meeting reflète l'éveil croissant des citoyens pour ce qui se passe dans le pays et constitue un message cinglant à l'adresse de ceux qui ne veulent pas que le pays avance.

Le Président de la République a félicité l'assistance pour le succès de l'ouverture de la campagne du référendum constitutionnel résultat du dialogue entre la majorité présidentielle et des partis de l'opposition participante, responsable et soucieuse de l'intérêt du pays, avant de s'appesantir sur les principaux amendements constitutionnels notamment sur ceux relatifs au drapeau et à la suppression du Sénat, précisant que la suppression de ce dernier se fera par la voie du peuple qui en a souffert énormément..

Le Président de la République a révélé qu'il commencera sa tournée dans le pays par la ville de Rosso, capitale de la wilaya du Trarza.

Le Président de la République a promis aux citoyens beaucoup des surprises et plus de données sur les réalités du pays durant les deux prochaines semaines et a donné rendez-vous aux populations des wilayas de Nouakchott jeudi prochain pour davantage d'éclaircissements sur les amendements.

Il a enfin salué les forces armées garantes de la sécurité du pays et les contingents de ces forces qui participent au maintien de la paix.

Le ministre de l'économie et des finances, M. Moctar Ould Jiay, coordinateur de la campagne référendaire pour Nouakchott avait auparavant dans un mot pour la circonstance déclaré que la présence massive au meeting de Nouakchott préparant le référendum constitutionnel du 5 août traduit plusieurs messages clairs disant que les populations de Nouakchott s'en tiennent aux réalisations accomplies sous les auspices du Président de la République et ne sont pas prêtes à écouter les propagandes mensongères et par conséquent vont voter en masse en faveur des amendements lors des échéances prochaines.

Il a ajouté que le deuxième message indique que les populations croient en la culture du dialogue pour ancrer la démocratie et veulent vivre en harmonie et en symbiose dans une Mauritanie libre et prospère qui sied à tous ses fils, renforçant la démocratie et jetant les bases d'une démocratie équilibrée sur l'ensemble du territoire national.

A son tour, M. Boidjel Ould Houmeid, président du parti El Wiam démocratique et social a, au nom de l'opposition participante, remercié le Chef de l'Etat pour présider personnellement ce meeting, soulignant l'intérêt que porte cette opposition aux prochaines échéances constitutionnelles partant de sa détermination à respecter les résultats du dialogue politique.

Il a réaffirmé la volonté de l'opposition d'appliquer les résultats du dialogue et de voter « Oui » lors du prochain référendum, demandant aux partis signataires des résultats du dialogue d'éviter tout comportement de nature à porter préjudice au contenu de ce dialogue.

Le chef des partis de la majorité, M ; Ethmane Ould Cheikh Ahmed Ebi Al Maali a exprimé son appui aux réformes politiques nationales qui ont passé par la voie du dialogue et qui sont proposées aujourd'hui aux populations pour connaître leur position par rapport aux résultats du dialogue. Il a précisé que la plupart des composantes ont participé au dialogue et il est logique que ces résultats obtiennent l'approbation de la majorité des mauritaniens.

M. Ould Ebi Al Maali a souligné que ce référendum traduit le principe de la concertation (Choura) en Islam relevant que cette présence massive et la succession des initiatives montrent que la majorité des mauritaniens sont avec ces amendements.

Il a invité tous les partis de la majorité à soutenir massivement le « Oui » le 5 août prochain.

M. Ba Alassane, président du parti « Arc en ciel » a pour sa part précisé que le Président Mohamed Ould Abdel Aziz a constaté des insuffisances au niveau de notre système politique et en tant que chef de famille a invité tous les mauritaniens, lors de son appel depuis Chinguitty et dans son discours de Néma, à s'asseoir autour d'une table et à prendre part au dialogue politique.

Le parti « Arc en ciel » , dit-il, a décidé de participer à ce dialogue pour évaluer notre système politique, le renforcer et stimuler l'unité nationale et la protéger pour assurer une cohabitation entre ses différentes composantes du peuple mauritanien dans un seul pays avant d'appeler les militants de sa formation à voter oui pour les amendements constitutionnels afin de combler les lacunes du système et de répondre aux problèmes nationaux qui nous sont posés.

En ce qui le concerne, M. Cheikhna Ould Hijbou, président du parti Al Karama a souhaité la bienvenue au Président de la République et à son épouse soulignant que le gouvernement de M. Yahya Ould Hademine a constitué un levier pour le processus de développement. Il a rappelé que cet afflux massif au meeting traduit la reconnaissance des mauritaniens des réalisations accomplies dans le pays sous le haut patronage du Chef de l'Etat, notant que son parti est engagé dans ce processus avec tous les autres partis de la majorité et de l'opposition participante. Il s'est dit persuadé que le référendum remportera la majorité des voix du peuple mauritanien, faisant remarquer que les améliorations de la Constitution mauritanienne se poursuivront pour servir les intérêts du peuple.

Mme Khadijetou Mint Sghair, a, au nom de la société civile exprimé sa satisfaction pour ce référendum qui traduit la poursuite du processus de développement en cours et mis en garde contre les tentatives de ceux qui entravent les efforts consentis pour promouvoir notre système politique et renforcer nos acquis démocratiques.

M. Yacoub Ould Moine président du parti Alliance démocratique s'est dit heureux de la présence du Président de la République à ce meeting et passé en revue les réformes constitutionnelles en perspective et leur importance dans la répartition des fruits du développement, notant l'intérêt de la fusion de certaines institutions constitutionnelles pour rationaliser les dépenses d'une part et pour plus d'efficacité d'autre part.

M. Sidi Mohamed Ould Maham a, au nom du parti de l'Union pour la République (UPR) a souligné qu'il s'attache aux réformes issues du dialogue et relevé que les militants et militantes voteront Oui au référendum du 5 août.

Dans les wilaya intérieures, la campagne a été marquée par l'organisation de meetings de sensibilisation sous la supervision des coordinateurs de cette campagne et en présence des représentants des formations politiques participantes et des initiatives soutenant les réformes prévues ainsi que d'un public nombreux.

La campagne électorale, qui a démarré à 0 heure vendredi se poursuivra 15 jours durant et sera consacrée à l'explication du contenu des réformes constitutionnelles proposées et à sensibiliser les citoyens sur la nécessité d'une participation active au scrutin.

En savoir plus

Communiqué de la HAPA relatif à la cmpagne électorale consacrée au référendum du 5 août 2017

La Haute Autorité de la Presse et de l'Audiovisuel (HAPA) rendu publique un communiqué relatif au… Plus »

Copyright © 2017 Agence Nouakchott d'Information. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.