22 Juillet 2017

Cameroun: Droits d'auteur de l'art musical - Le recadrage du gouvernement

Un communiqué du Minac publié hier fait état d'une concertation consensuelle demandée par le Premier ministre, dans le but d'organiser une assemblée générale dans les plus brefs délais.

Des mesures salutaires dans le cadre du droit d'auteur, précisément concernant le secteur musical, catégorie B, viennent d'être prises par le Premier ministre, chef du gouvernement. D'après un communiqué de Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Arts et de la Culture, le PM, a présidé en son cabinet, les 11 et 17 juillet 2017, « des réunions interministérielles relatives aux propositions de mesures à prendre pour mettre un terme à la crise dans la gestion collective de la catégorie art musical. »

Toujours selon le communiqué, le PM a validé le principe de la création d'un nouvel organisme de gestion collective du droit d'auteur de l'art musical, englobant tous les acteurs concernés et se conformant à la nouvelle réglementation en vigueur. « Cet organisme devra fédérer toutes les tendances, y compris les anciennes sociétés, être ouverte à tous les acteurs ou protagonistes du secteur et en tout état de cause, tenir compte de l'ensemble des ayants-droit régulièrement inscrits au fichier national des titulaires de droits », lit-on dans le communiqué du Minac.

La création de ce nouvel organisme sera encadrée par la Commission de contrôle des organismes de gestion collective, sous la supervision du ministre des Arts et de la Culture. Ceci dans le strict respect des lois prévues par la réglementation de ce secteur. Le PM a validé la proposition de convocation d'une assemblée générale constitutive de la nouvelle société de l'art musical dans les plus brefs délais.

Une assemblée à préparer et à convoquer dans le strict respect du consensus prescrit par Narcisse Mouelle Kombi à toutes les plateformes de gestion du droit d'auteur, quelle que soit la catégorie. Le Minac précise par ailleurs que toute assemblée générale convoquée en dehors de ce cadre prévu par le PM sera « nulle et non avenue ». Allusion claire aux rencontres annoncées par l'entité CMC-Socam et la Société civile camerounaise des auteurs compositeurs et éditeurs de musique (SCACEM). Les artistes musiciens restent donc dans l'attente d'une assemblée « unique et unitaire ».

Cameroun

02 morts dans une prise d'otage

Dans la nuit du 14 au 15 octobre 2017, aux environs de minuit, des individus armés de fusils AK 47 ont fait… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.