24 Juillet 2017

Centrafrique: Le chef de l'ONU condamne l'attaque qui a coûté la vie à un Casque bleu à Bangassou

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné le meurtre d'un Casque bleu marocain de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) lors d'une attaque perpétrée dimanche par des membres présumés de milices anti-Balaka dans la ville de Bangassou.

Trois autres Casques bleus ont également été blessés dans cette attaque qui s'est produite dans le sud-est du pays.

« Le Secrétaire général est consterné par les attaques contre les Casques bleus des Nations Unies et exhorte les autorités centrafricaines à enquêter sur l'incident et à traduire les coupables en justice », a dit son porte-parole adjoint, Farhan Haq, dans une déclaration à la presse publiée le soir de l'attaque.

Par la voie de son porte-parole adjoint, M. Guterres s'est dit profondément préoccupé par les combats qui perdurent dans le sud-est de la République centrafricaine (RCA) et a appelé toutes les parties à mettre fin à la violence.

« Le Secrétaire général réitère son soutien aux efforts de la MINUSCA pour protéger les civils et aider à la stabilisation de la sécurité dans le pays », a souligné M. Haq.

Le chef de l'ONU a présenté ses condoléances à la famille endeuillée et au gouvernement du Royaume du Maroc et également souhaité un prompt rétablissement aux personnes blessées au cours de l'attaque.

Centrafrique

Le secrétaire général de l'ONU en visite pour quatre jours

Le secrétaire général des Nations unies est attendu ce mardi 24 octobre à Bangui pour quatre… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.