25 Juillet 2017

Congo-Kinshasa: Mines - Les autorités répondent aux accusations de Global Witness

Photo: Radio Okapi
Creuseurs artisanaux de l'or près de Lubero, Nord Kivu

Le ministre des Mines de la RDC, Martin Kabwe Lulu, a réagi ce lundi 24 juillet au rapport de Global Witness. L'ONG affirme dans ce rapport, publié la semaine dernière, qu'entre 2013 et 2015, 750 millions de dollars de recettes minières destinés au Trésor se sont évaporés en RDC.

Des informations contestées pour les autorités congolaises. Pour le ministre des Mines, le rapport de Global Witness est orienté politiquement.

« Je constate avec beaucoup de regret que l'interprétation (est) apparemment très orientée vers une très, très mauvaise politique, cette interprétation est manifestement erronée. Dans ce rapport, il y a plusieurs données qui ont une connotation politique.

Les rapports de l'ITIE RDC contiennent toutes les informations concernant les 750 millions de dollars qui auraient prétendument échappé au Trésor public.

Donc Global Witness, nous ne savons s'il a lu certainement à l'envers les informations contenues dans le rapport », estime en effet Martin Kabwe Lulu.

En savoir plus

Rapport controversé de Global Witness - Mines - Martin Kabwelulu dément formellement

Le Ministre des Mines, Martin Kabwelulu, a estimé que le rapport de Global Witness est l'aboutissement d'une… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.