28 Juillet 2017

Ile Maurice: Trou-d'Eau-Douce - Les réparateurs de bateaux rament

Ce sont leurs grands-parents qui les ont initiés à ce métier. Celui qui consiste à réparer des bateaux. Désormais, c'est Edward Elysee Didier, 77 ans et ses fils, Miko et Steven, qui s'emploient à redonner vie aux vieilles carcasses de bateaux.

C'est dans leur atelier, Chantiers Lavalle, situé sur la route principale de Trou-d'Eau-Douce que les réparateurs entament leur «relooking». Pour les Didier, ce travail est non seulement un gagne-pain mais aussi une tradition familiale qu'il faut honorer aussi longtemps que possible.

«Boukou dimounn ranz bato, mé nou, nou finn gard sa métod avan lamem. Nou travay plis avek dibwa kouma lépok lontan», lance d'emblée Miko, âgé de 42 ans. Devant l'atelier, se dresse un grand bateau datant de plusieurs années.

En ce moment, père et fils se concentrent sur lui. «Nou pé réfer bato là parski boukou kitsoz ine pouri ladan. Nou pa pé azout okenn ekipman modern, nou pé zis sanz diboi kot bizin», explique le quadragénaire. D'ailleurs, poursuit-il, «c'est notre authenticité qui nous démarque des autres réparateurs de bateaux». «Séki nou fer, lot plas pa pu gagné ek akoz samem nou finn kontign travay ek gard nou bann klian», dit-il avec fierté. Néanmoins, confie Miko, le travail n'est plus comme avant à cause des nouvelles technologies. «Ena boukou dimounn ine koumans fer bato fib. Li pli modern ek fasil pu servi. Ena boukou kompétisyon déor.»

Par ailleurs, hormis les membres de la famille Didier, Chantiers Lavalle accueille également des jeunes et d'autres personnes intéressées par ce métier. «Ena vini apré sové dan 2-3 zour. Parski li pa enn travay fasil, li démann boukou patians ek bizin met latet pou aprann. Ek osi pa gagn boukou larzan ar sa travay-la. Ou bizin kontan métié lamem», précise Miko.

Autre raison pour laquelle les Didier ne veulent pas abandonner ce métier: il représente un moyen de préserver les anciens bateaux, qui disent-ils, font partie de notre patrimoine. «Avek tou kitsoz modern tousala kapav disparet. Li inportan pou nou pu préserv sa parski li form parti nou patrimwann.»

Ile Maurice

Laventure - Il percute un camion en stationnement, un septuagénaire décède

Le compteur continue à s'affoler à quelques jours du Nouvel an. Passant à 154 morts sur nos routes… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.