27 Juillet 2017

Ile Maurice: Violence conjugale - Une mère de famille agressée malgré quatre Protection Orders

Elle vit dans la peur constante. Sa vie est en danger à cause de son compagnon alcoolique et brutal. Une habitante de Tranquebar, âgée de 47 ans, a fait une déposition contre son mari et il a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi.

Ce dernier l'a frappée après une dispute et ce, malgré le fait qu'elle a obtenu plusieurs «protection orders» contre lui. «Linn zour mwa. Line trett mwa dé toulé non. Lorsque ma vieille mère de 70 ans lui a demandé de se calmer, il a voulu s'en prendre à elle aussi. C'était terrible», explique la victime, désemparée.

La femme raconte qu'elle est mariée depuis un peu plus de 12 ans. Le couple a un fils de cet âge d'ailleurs. La mère de famille soutient que dès les premiers jours de son mariage, ses problèmes ont commencé. Son mari a toujours été porté sur la bouteille et à chaque fois qu'il buvait, il la battait. Elle a porté plainte plusieurs fois. Son bourreau, elle l'a pardonné à maintes reprises. Mais rien ne changeaient. Jusqu'au jour où, à bout, elle a décidé de partir de la maison. Mais même là, il ne l'a pas laissée en paix. Il vient toujours se bagarrer avec elle lorsqu'il est ivre.

Qui plus est, fait valoir la jeune femme, c'est le quatrième «protection order» qu'elle obtient contre lui. Plus inquiétant, il arrive à échéance et elle devra bientôt le renouveler. Mais après avoir été battue mardi, elle se pose des questions sur l'utilité de cette «chose». Si son mari ne respecte pas les conditions imposées, elle peut toujours en informer la police, mais cela ne l'empêche nullement de la martyriser. «J'ai peur qu'il y ait un crime chez moi un jour. J'habite avec ma famille. Combien de temps va-t-elle le regarder me battre ? Quand je lui dis de partir, il ne veut pas. En plus, il revient à chaque fois», relate la quadragénaire.

Le mari est, par ailleurs, déjà accusé de «breach of protection order». Il a été présenté en cour et a été relâché contre une caution. Selon la victime, il peut revenir l'agresser à nouveau. Et à n'importe quel moment...

Ile Maurice

Bénévolat - Une Law Clinic bientôt lancée à Rodrigues

Une première. Dix membres du barreau ont répondu à l'appel du président du Bar Council, Me… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.