29 Juillet 2017

Zimbabwe: La femme de Mugabe l'encourage à désigner son successeur

La première dame du Zimbabwe Grace Mugabe a incité jeudi 27 juillet son mari à désigner son successeur. Robert Mugabe, à la tête du pays depuis 1980, n'a encore jamais pris position officiellement sur le sujet. Aujourd'hui la question de sa succession pose problème.

La première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, encourage son mari, âgé de 93 ans à désigner son dauphin pour lui succéder lorsqu'il quittera le pouvoir.

La Zanu-PF est très divisée sur l'identité de l'heureux élu et Robert Mugabe n'a encore jamais pris position officiellement sur le sujet.

La question n'est cependant pas encore d'actualité puisque Robert Mugabe, le plus vieux président en exercice de la planète, a décidé de se représenter aux élections de 2018. Il a même assuré l'an dernier vouloir gouverner jusqu'à ses 100 ans.

« Bien qu'il soit toujours le candidat officiel pour les élections, il a un combat acharné dans son dos entre différentes factions du parti Zanu-PF.

Une de ces factions est celle de sa femme, explique Peter Hermes, spécialiste du Zimbabwe et ancien conseiller de Morgan Tsvangirai, chef du parti de l'opposition.

Mais le successeur potentiel le plus puissant est Emmerson Mnangagwa, un ancien du Zanu-PF impliqué dans beaucoup de sales histoires. Il est le principal architecte des fraudes électorales en 2013.

Il est aussi responsable des massacres du Matabeleland dans les années 1980. Cet homme a un long passé de violence, mais il est aussi le plus stratégique. »

Pour Peter Hermes, Robert Mugabe ne devrait pas désigner sa femme pour lui succéder. « Le soutien le plus important dont elle ait besoin est celui de l'armée, explique-t-il.

En vérité, le pouvoir au Zimbabwe n'est pas entre les mains du président Mugabe, ni même entre celles du gouvernement, mais entre celles du Centre de commandement conjoint. Ils contrôlent le pays, l'agenda politique et ils préparent à nouveau d'importantes fraudes électorales. »

Robert Mugabe dirige d'une main de fer le Zimbabwe depuis l'indépendance du pays de la Grande-Bretagne en 1980. Sous son régime autoritaire, le Zimbabwe s'est considérablement appauvri et traverse aujourd'hui une grave crise économique.

Zimbabwe

La société civile et les Eglises font entendre leur voix

Une centaine d'organisations de la société civile exigent le départ du président Mugabe.… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.