29 Juillet 2017

Tunisie: Signature de 8 conventions et mémorandums

Il s'agit d'un programme de travail commun entre l'Instance générale saoudienne d'investissement et l'Agence de promotion de l'investissement extérieur (Fipa-Tunisie) ; d'un mémorandum d'entente entre le gouvernement tunisien et le Fonds saoudien pour le développement touchant notamment à un programme d'exportations profitant à des projets gouvernementaux en Tunisie d'une valeur globale de 200 millions de dollars ; d'un mémorandum d'entente entre le ministère tunisien des Affaires religieuses et la société saoudienne ELM et d'un programme exécutif de coopération culturelle entre la Tunisie et l'Arabie Saoudite pour la période 2017-2019.

Un don de 85 M$

Les deux parties ont également signé une convention d'un don d'une valeur de 85 millions de dollars destiné à financer par le Fonds saoudien pour le développement le projet de construction et d'équipement de l'hôpital universitaire Salmane Ben Abdelaziz à Kairouan ; une convention d'un don d'une valeur de 15 millions de dollars destiné à financer le projet de réhabilitation de la mosquée Okba Ibn Nafaa et de l'ancienne Médina de Kairouan ; une convention d'un prêt d'une valeur de 40 millions de dollars financé par le Fonds saoudien pour le développement et dédié à financer le projet de réalisation et d'équipement de deux hôpitaux, catégorie «B», dans les villes d'El Jem et Sbiba et une convention d'un prêt d'une valeur de 85 millions de dollars entre le gouvernement tunisien et le Fonds saoudien pour le développement, destiné à financer la deuxième phase du projet du logement social.

A cette occasion, le ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, et des Finances par intérim, Fadhel Abdelkefi, a souligné que la signature de ces conventions «est l'aboutissement de plusieurs mois de travail commun entre les deux pays, initié depuis la Conférence Tunisia 2020 qui a connu la participation d'une importante délégation saoudienne».

Evoquant la nouvelle loi sur l'investissement qui traite, selon lui, sur un pied d'égalité les investisseurs nationaux et étrangers, il a réaffirmé l'engagement de la Tunisie à mettre en place un nouveau modèle de développement plus ouvert sur le partenariat public-privé.

Abdelkefi a, par ailleurs, réitéré l'engagement du gouvernement à donner au volet économique l'importance qu'il requiert, estimant que le renforcement de la coopération avec la partie saoudienne s'inscrit bien dans cette démarche.

Grands projets

Rappelant qu'il s'agit de la première commission mixte tuniso-saoudienne qui se tient depuis des années, Abdelkefi a formulé l'espoir de voir la coopération entre les deux pays se développer davantage, pour donner jour à de grands projets à l'instar de celui du Lac du Tunis, fruit d'une coopération entre les deux pays.

De son côté, le ministre saoudien du Commerce et de l'Investissement, Majed Ben Abdullah Al-Qasabi, a réaffirmé la détermination de son pays à renforcer sa coopération avec la Tunisie et à jeter des ponts permanents de partenariat entre les deux pays.

Il a souligné, en outre, que les grandes lignes de cette coopération ont bien été établies et que l'étape suivante sera celle de la mise en place des plans exécutifs, avec des échéances et des objectifs bien précis.

Al-Qasabi préside une délégation gouvernementale saoudienne composée de 53 hommes d'affaires qui a participé aux travaux du forum économique tuniso-saoudien tenu jeudi en marge de la commission mixte tuniso-saoudienne, rappelle-t-on.

Tunisie

La crise n'est pas gouvernementale !

La crise économique et financière que nous vivons depuis quelques années, imputable au laxisme… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.