30 Juillet 2017

Mauritanie: Le Président de la République souligne à Zouerate que les conseils régionaux vont accélérer le développement partout en Mauritanie

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a présidé vendredi matin à Zouerate, capitale du Tiris Zemmour, un meeting populaire auquel ont participé toutes les moughataas de la wilaya et leurs sensibilités politiques, sociales et professionnelles.

Le Chef de l'Etat a au début du meeting salué les populations de la wilaya et les a remerciées pour leur présence massive à ce meeting qui reflète leur intérêt pour le processus qu'adopte le pays et leur détermination pour la poursuite de la marche pour que le peuple mauritanien cueille les fruits de la sécurité, de la stabilité, de la liberté d'expression, des routes, des hôpitaux, des aéroports, de l'éclairage, de l'électricité et qu'il puisse profiter d'un pays ouvert à tous ses fils dans toutes leurs composantes où se propage la culture de la tolérance et de l'acceptation de l'autre.

Il a dit que les amendements constitutionnels proposés le 5 août prochain vont, sans aucun doute, avoir la confiance des populations du Tiris Zemmour partant du rôle de cette wilaya ouvrière dans l'accompagnement de la marche de développement en cours et de l'importance attention dont celle-ci a été l'objet durant les dernières années.

Il a ajouté que cette campagne en cours a pour objectif le succès des amendements constitutionnels et qu'il compte personnellement beaucoup sur les populations du Tiris Zemmour qui n'ont jamais déçu son espoir en eux, en particulier lors des scrutins passés.

Le Président de la République a dit que la wilaya du Tiris Zemmour est importante et joue un rôle dont ne peuvent se passer ni le développement du pays, ni son indépendance, ni sa prospérité.

Il a souligné que cette wilaya dispose désormais d'importantes infrastructures en eau, en électricité, en routes et en services conformément aux engagements pris par le passé et que ces efforts vont se poursuivre par la grâce d'Allah et l'action des fils de la wilaya, de la direction politique et du gouvernement jusqu'à la transformation de l'aspect de la région dans tous les domaines.

Le Président de la République s'est engagé à poursuivre ce processus de développement, soulignant que ces amendements s'inscrivent pleinement dans la voie de la réalisation de l'intérêt général, rappelant qu'ils sont le résultat du dialogue avec l'opposition responsable et positive pour le progrès de la Mauritanie, sa stabilité, pour la lutte contre la pauvreté et pour jeter les bases du développement.

Le Président de la République s'est appesanti également sur le contenu des amendements constitutionnels appelant à voter oui pour une Mauritanie réconciliée avec elle-même, prospère et offrant l'ensemble des services à ses fils sans discrimination.

Il a abordé dans ce sens les efforts qui ont été consentis pour sauver la SNIM qui était sur le point d'être vendue à des étrangers, des efforts qui ont permis à ses travailleurs de bénéficier de leurs droits et de dynamiser le rôle de cette importante société nationale dans le développement, mesures dont les effets ce sont répercutés positivement sur la wilaya du Tiris Zemmour et sur celles de l'intérieur du pays, de façon générale.

Il a dit que l'amendement de l'article 8 de la constitution se veut, avec l'ajout de deux bandeaux rouge sur le drapeau national, une reconnaissance aux sacrifices et aux efforts de la résistance et de nos forces armées et de sécurité pour la défense de l'intégrité territoriale de la Mauritanie, de sa sécurité et de sa stabilité.

Il a ajouté que cet amendement qui exprime la reconnaissance pour nos martyrs et pour la défense de notre intégrité territoriale donnerait à notre drapeau une symbolique où chacun s'y reconnaîtrait et permettrait de passer le flambeau aux générations montantes.

Le Président de la République a exhorté les populations de la wilaya à voter massivement oui pour les amendements constitutionnels.

Le Chef de l'Etat a souligné que les amendements englobent également, outre la suppression du sénat et la création de conseils régionaux qui vont permettre aux populations de gérer eux-mêmes leurs affaires, d'identifier leurs priorités en tenant compte des spécificités et de superviser directement les projets de développement, la fusion d'institutions constitutionnelles et l'intégration de la dimension environnementale au conseil économique et social, ceci dans le but de rationaliser les ressources et de stopper les entraves, l'achat des consciences, la propagation de la corruption et la censure des opinions du peuple.

Il a dit que ces efforts visent également à renforcer la décentralisation, à rendre équitable le développement et à créer des pôles de développement pour fixer les populations dans leurs terroirs en vue d'alléger la pression sur la ville de Nouakchott.

Le Président de la République a évoqué les efforts de l'Etat qui ont pour but de finaliser le projet de transport d'électricité de la ville de Nouakchott vers la wilaya du Tiris Zemmour via la ville d'Akjoujt.

Il a ajouté que les wilayas du Nord ont souffert par le passé de la marginalisation et que leurs richesses minières et halieutiques ne se reflètent pas sur les projets de leur développement.

Il a souligné que les amendements auront un impact positif sur ces wilayas comme sur les autres à travers la mise en place des bases d'un développement harmonieux et équilibré.

Le Président de la République a démenti les mensonges que certains lancent en ce qui concerne la haute cour de justice alléguant que les amendements sont à des fins personnelles, soulignant qu'il s'agissait plutôt de séparer les fonctions de l'accusation de l'enquête en rattachant les premières à la cour suprême. Mais cela a été abandonné après la campagne mensongère menée par certains à ce sujet, a-t-il précisé.

Il a réaffirmé que les amendements ne visent que l'adaptation de la constitution avec les spécificités de la Mauritanie et à ses réalités, et c'est ce qui se fera dans l'avenir par la grâce d'Allah.

Le Chef de l'Etat a exprimé sa confiance en les populations du Tiris Zemmour à voter oui pour ces amendements le 5 août prochain, insistant sur l'importance de relever le taux de participation et du vote par oui pour le nouveau drapeau, pour la fusion des institutions constitutionnelles et la suppression du sénat pour la construction d'une Mauritanie forte, prospère et réconciliée avec elle-même.

Auparavant, le maire de la commune de Zouerate, M. Cheikh Ould Baya, avait prononcé au nom des populations un discours de bienvenue pour le Président de la République dans lequel il a passé en revue les réalisations accomplies dans la wilaya dont, entre autres, la résolution du problème d'eau potable de façon définitive, le règlement des problèmes des travailleurs non permanents, le désenclavement et l'extension du réseau des télécommunications ainsi que la mise à disposition des populations des denrées de première nécessité à des prix abordables.

Il a exprimé la reconnaissance des populations pour l'intérêt, sans précédent, que le Président de la République a accordé à la wilaya et qui a concerné tous les domaines du développement.

Mauritanie

Le Haut-commissaire adjoint de l'OMVS Ahmed Abdel Fettah a tiré sa révérence ce jeudi après midi

Selon des sources concordantes proches de l'institution OMVS ( Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve… Plus »

Copyright © 2017 Agence Nouakchott d'Information. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.