31 Juillet 2017

Algérie: «Le pays déterminée à œuvrer de concert avec le Maroc au raffermissement des liens de fraternité»

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a réitéré, hier, la disponibilité et la détermination de l'Algérie à préserver les liens de fraternité avec le Maroc et à se montrer constamment solidaire avec le pays voisin pour le bien des peuples et la sécurité de toute la région.

C'était à l'occasion du 18e anniversaire de l'accession du roi Mohammed VI au trône. Le message de vœu du Président, relativement court, est confortant. «Il m'est agréable, au moment où le peuple marocain frère célèbre l'anniversaire de votre accession au trône, de présenter à votre Majesté au nom du peuple et gouvernement algériens et en mon nom personnel, nos vœux les meilleurs de santé et de bien-être, priant Dieu Tout-Puissant de vous accorder ainsi qu'à toute l'honorable famille royale santé et prospérité et de guider le peuple marocain vers davantage de progrès sous votre direction éclairée», a écrit le chef de l'Etat, Abdelaziz Bouteflika.

Et d'ajouter : «Cet heureux évènement m'offre l'opportunité de réitérer ma détermination à œuvrer de concert avec vous au raffermissement des liens de fraternité, de solidarité et de bon voisinage unissant nos deux pays et à la promotion de nos relations à la hauteur des aspirations des peuples de la région au progrès, au bien être, à la sécurité et à la stabilité.»

Pour conciliant et amical qu'il est, le message du chef de l'Etat est cependant adressé à un Mohammed VI qui fête son 18e anniversaire dans un contexte très difficile. Une situation précaire, voire catastrophique, dont il parle lui-même dans un discours au peuple où il ne ménage pas les responsables de l'administration et des entreprises publiques, les partis politiques et d'autres parties qui, selon ses dires, tentent délibérément de porter atteinte au pays. Dans ce message au peuple, le roi Mohamed VI a évoqué les derniers évènements d'El Hoceïma et a déploré l'évolution négative de la situation. Dans ce discours, il apparaît clairement que le roi est sérieusement déstabilisé par ces évènements et qu'il craint pour l'avenir de son pays.

Le président Bouteflika a tenu pratiquement les mêmes propos, dénotant de la volonté de l'Algérie à garder les liens d'amitié et de bon voisinage avec le Maroc, dans un précédent message adressé au roi marocain, à l'occasion de la dernière fête de l'Aïd. Bouteflika a assuré que «cette fête est une occasion de souligner les liens de fraternité, de cohésion et de solidarité prônés par notre religion bénie pour cultiver l'amitié dans les âmes, et la paix dans les sociétés de toute l'Humanité».

Pour en revenir au discours du roi, à l'occasion de la fête du trône, il était assez critique. «Nous constatons avec contrariété que, dans certains secteurs sociaux, le bilan et la réalité des réalisations sont en-deçà des attentes. N'a-t-on pas honte de signaler que ces résultats sont le fait du Maroc d'aujourd'hui ?», lit-on dans ce message. «Les projets de développement humain et territorial, qui ont un impact direct sur l'amélioration des conditions de vie des citoyens, ne nous font pas honneur et restent en-deçà de notre ambition», avait-il reconnu.

La cause en est que «dans bon nombre de domaines, cet état de choses tient essentiellement au faible niveau du travail en commun et à l'absence d'une vision nationale et stratégique. Il résulte aussi du fait que la dysharmonie l'emporte trop souvent sur la cohérence et la transversalité, que la passivité et la procrastination remplacent l'esprit d'initiative et l'action concrète».

Algérie

Rabah Madjer est de retour à la tête de l'Algérie 15 ans après

La légende du football algérien Rabah Madjer vient d'être nommé sélectionneur de… Plus »

Copyright © 2017 La Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.