31 Juillet 2017

Algérie: Tebboune - «La prochaine tripartite traitera obligatoirement les bilans des actions engagées»

La réunion préparatoire de la prochaine tripartite (Gouvernement-Patronat-UGTA) a décidé, hier, de la tenue de la prochaine tripartite le 23 septembre 2017 à Ghardaïa.

Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, qui a réuni au Palais du gouvernement les organisations patronales et l'Union générale des travailleurs algériens (Ugta), signataires du Pacte national économique et social de croissance en février 2014 a estimé que le choix de la wilaya de Ghardaïa était «judicieux», car, selon lui, c'est une région du Sud qui dispose d'investisseurs qui sont «nombreux» et «très honnêtes». Donc, a-t-il poursuivi, Ghardaïa mérite des encouragements, d'autant plus qu'il s'agit d'une zone «qu'on devrait revoir» dans le cadre de l'aménagement du territoire. «Entre Ghardaïa, El Menea et Laghouat, c'est à Ghardaïa qu'on peut recentrer le développement économique de la région, car il y a de l'espace, de l'eau et beaucoup d'autres atouts. C'est pourquoi elle sera revue dans le plan de l'aménagement du territoire», a-t-il expliqué.

Concernant l'ordre du jour de cette tripartite, il devra être défini «avant la fin août», a indiqué le Premier ministre qui a également souligné que la prochaine tripartite traitera «obligatoirement» les bilans des actions engagées auparavant pour évaluation, ainsi que l'actualité économique et les futures actions à entreprendre, de part et d'autre, pour une nouvelle démarche économique.

Et c'est à ce titre qu'il a invité toutes les parties prenantes à la prochaine tripartite de soumettre leurs propositions, au cours du mois d'août, sur l'ordre du jour et les questions qui devraient être évoquées lors de la prochaine réunion de la Tripartite. «On doit trancher sur cette question et arrêter l'ordre du jour avant la fin août», a souligné M. Tebboune lors de la réunion préparatoire de la prochaine Tripartite qui interviendra après celle tenue en mars dernier à Annaba.

Signalons qu'à travers la réunion préparatoire de la prochaine Tripartite, le Premier ministre a voulu ouvrir les portes du dialogue et de la concertation aux différents partenaires patronaux et sociaux. Il faut dire que depuis la présentation du plan d'action du gouvernement, M. Tebboune a toujours fait montre de sa détermination à travailler avec toutes les composantes du tissu national, qu'elles soient politiques, syndicales, académiques ou associatives.

Selon lui, le gouvernement est conscient qu'un consensus autour des questions nationales majeures facilitera grandement la réalisation des objectifs tracés dans son Plan d'action pour la mise en œuvre du programme du président de la République. Aux yeux du Premier ministre, il est ainsi important d'atteindre «un consensus national pour gérer la crise économique en vue de préserver l'indépendance et la souveraineté nationale dans la prise de décision».

Pour rappel, le Pacte national économique et social de croissance avait été signé lors des travaux de la Tripartite tenue en février 2014 à Alger. Ce Pacte s'est donné pour objectifs l'accélération du processus des réformes économiques, le développement industriel, l'amélioration du climat des affaires, le système de santé et de la protection sociale, l'accès au travail et l'amélioration du pouvoir d'achat, ainsi que la sécurité énergétique et l'adéquation du système de formation avec les besoins de l'entreprise. Il est basé sur la volonté du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de promouvoir la concertation pour une croissance durable tout en préservant les acquis sociaux.

Sidi Saïd : «L'accélération du processus de transformation de l'économie au centre de la prochaine tripartite»

«Nous venons d'avoir avec le Premier ministre une rencontre riche et fructueuse.» C'est ainsi que le secrétaire général de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, a qualifié, hier, la réunion préparatoire de la prochaine tripartite, tenue à huis-clos au Palais du gouvernement sous la présidence du Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, en présence des représentants des organisations patronales et de l'Ugta, signataires du Pacte national économique et social de croissance.

«La réunion était riche du fait qu'elle nous a permis de faire un large tour d'horizon, avec nos partenaires du Pacte national économique et social de croissance, sur les pas importants accomplis et les étapes franchies depuis sa signature (en 2014), et ce, dans la voie de la construction d'une économie nationale prospère telle que proposée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika», dira-t-il.

Cette réunion préparatoire a également été fructueuse «par les contours qu'elle nous a permis d'esquisser pour accélérer le processus de transformation et de reconfiguration économique nationale, ce qui sera d'ailleurs au centre de la prochaine réunion de la tripartite», a-t-il fait savoir. Le SG de l'Ugta a souligné que «tout cela s'est déroulé dans l'entente cordiale et la cohésion de l'ensemble des partenaires du Pacte national économique et social de croissance autour du programme du président Abdelaziz Bouteflika et de son gouvernement».

M. Sidi Saïd a aussi affirmé l'existence «de cette vision, de cet engagement et de ce devoir vis-à-vis du président de la République pour que la prochaine tripartite puisse également reconfigurer et donner un saut qualitatif à l'économie nationale». «Il y a l'engagement du Premier ministre et celui de tous les partenaires sociaux, y compris l'Ugta, qui va encore s'atteler davantage à conforter cette stabilité qui est le moteur du développement économique et social», affirmera-t-il.

Algérie

Casques bleus tués en RDC - La MONUSCO confrontée à de gros «défis» logistiques

La mission de l'ONU en RDC a rendu hommage lundi à Beni à ses 14 casques bleus tanzaniens tués… Plus »

Copyright © 2017 La Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.