26 Juillet 2017

Centrafrique: Le Secrétaire général condamne la mort de deux Casques bleus à Bangassou et appelle à faire cesser la violence

communiqué de presse

New York — NEW YORK, 26 July 2017 / PRN Africa / -- La déclaration suivante a été communiquée aujourd'hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l'ONU:

Le Secrétaire général condamne la mort de deux Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) le 25 juillet à Bangassou. Cet incident porte à neuf le nombre de Casques bleus tués à Bangassou depuis le début de l'année.

Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles endeuillées et au Gouvernement du Royaume du Maroc. Il demande aux autorités centrafricaines d'enquêter rapidement et sans délai sur cette attaque et sur toutes les précédentes et de traduire les auteurs en justice.

Le Secrétaire général est profondément préoccupé par la poursuite des combats au sud-est de la République centrafricaine, les tensions interethniques accrues et les efforts des fauteurs de troubles pour miner le processus de stabilisation du pays. Si elle se poursuit, la situation qui prévaut risque de mettre en péril les gains durement acquis en vue d'une paix durable.

Le Secrétaire général appelle toutes les parties à mettre un terme à la violence et à prendre des mesures afin de prévenir une nouvelle détérioration de la situation sécuritaire fragile du pays.

Centrafrique

Violences - Antonio Guterres appelle à un sursaut national

Antonio Guterres, le secrétaire général de l'ONU, doit se rendre en Centrafrique le 24 octobre… Plus »

Copyright © 2017 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.