1 Août 2017

Congo-Kinshasa: Gouvernement et pétroliers conviennent de «geler» les prix du carburant à la pompe

Il n'y aura pas de hausse de prix des produits pétroliers à la pompe, a annoncé le ministre de l'Economie, Joseph Kapika, lundi 31 juillet. Un compromis a été trouvé à ce sujet entre le gouvernement et les opérateurs du secteur lors de la rencontre que les deux parties ont eue à Kinshasa.

«Nous accordons certaines facilités aux sociétés pétrolières, à travers l'extinction de leurs créances. C'est pour leur permettre d'améliorer, tant soit peu, leur trésorerie. En échange, nous gelons les prix à la pompe», a précisé le ministre Kapita.

Désormais, le manque à gagner enregistré par les pétroliers à la suite de l'instabilité du taux de change, selon lui, sera calculé chaque mois. L'objectif est de permettre à l'Etat de voir comment l'éviter ou le payer.

Reconnaissant les problèmes de trésorerie « très sérieux » que rencontrent les opérateurs économiques du secteur, le gouvernement a décidé de leur accorder «certains allégements fiscaux.»

La dernière augmentation des produits pétroliers a été effectuée par le regroupement de sociétés pétrolières privées du Congo jeudi 8 juin dernier sur toute l'étendue de la République démocratique du Congo.

Le carburant est passé de 1650 à 1730 francs congolais dans les stations d'essence.

Cette augmentation du prix du litre d'essence, de gasoil et de pétrole, selon ce regroupement, répondait à la nécessité de faire face au changement constaté sur le marché quant aux paramètres de fixation du prix du carburant, notamment le taux de change.

Congo-Kinshasa

Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi unis pour l'alternance

La solidité de l'union sacrée entre Félix Tshisekedi, président du Rassemblement, et… Plus »

Copyright © 2017 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.