1 Août 2017

Ile Maurice: Le Métro Express de Maurice sur les rails

Photo: © RFI/Abdoollah Earally
Le Premier ministre de Maurice, Pravind Jugnauth, a présenté le projet «Metro Express» entouré de ses partenaires indiens et singapouriens, le 31 juillet 2017.

Le Premier ministre mauricien et ministre des Finances Pravind Jugnauth a présenté, lundi 31 juillet, le plus grand chantier de l'histoire de Maurice. C'est un projet d'une ligne ferroviaire estimé à près de 500 millions d'euros. Appelé Métro Express, il fait partie d'un grand plan de décongestion routière et de développement économique. «Maurice franchira un nouveau palier économique avec ce projet» ambitionne Pravind Jugnauth,  de notre correspondant à Port-Louis,

Le Métro Express traversera les cinq villes de Maurice, qui abritent la moitié de la population de l'île soit presque 600 000 personnes sur une population de près d'1,3 million d'habitants. Ces villes (Curepipe, Vacoas, Rose-Hill, Beau-Bassin et la capitale Port-Louis) se trouvent sur le seul corridor avec une circulation de plus en plus en dense.

La construction d'une ligne ferroviaire sera plus qu'un projet de décongestion routière, explique Nando Bodha, ministre des Transports et des Infrastructures publiques. « L'île Maurice veut passer à une nouvelle étape de son développement. Et cela passe par des moyens de transport sophistiqués et une nouvelle urbanisation », explique le ministre.

Maurice a mis 20 ans avant d'ouvrir ce chantier jugé trop coûteux. Sa réalisation devient possible grâce à New Delhi, qui a offert a Port-Louis un don de 252 millions d'euros et un prêt de 423 millions d'euros qui seront largement consacrés à ce projet d'infrastructure évalué à environ 600 millions d'euros.

Pour Maurice, « c'est quelque extraordinaire d'avoir pu lancer un projet aussi prestigieux et c'est grâce a ce généreux don de l'Inde », ajoute le ministre Bodha.

Ce montage financier est conditionné à un contrat de construction indien, attribué au géant Larsen & Toubro après un appel d'offres réservé aux Indiens. Son directeur général, S.N. Subrahmanyan, présente le projet mauricien comme son plus grand chantier en Afrique. « C'est pour nous un projet énorme. Donc, nous ferons appel à nos meilleures ressources, nos meilleures compétences et nos meilleurs ingénieurs pour faire de ce projet notre faire valoir en Afrique. »

Le trajet sera de long de 26 kilomètres pour 18 trains et 19 stations. Les trains eux seront construits par CAF, le constructeur ferroviaire espagnol. La mise en chantier est prévue en septembre prochain pour la livraison d'un premier trajet de Rose-Hill à Port-Louis, en septembre 2019. La totalité du chantier sera complétée en 2021.

Le gouvernement mauricien a fait appel à société d'Etat singapourienne Singapore Corporation Enterprise, en tant que consultant de ce projet.

En savoir plus

Metro Express - Les employés de l'United Bus Service maintiennent la pression

Il ne compte pas s'avouer vaincu et maintient son mode combatif. Le syndicat de l'United Bus Service (UBS) qui avait… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.