1 Août 2017

Congo-Kinshasa: Fermeture du camp des déplacés Mugunga 3 à Goma

Photo: Stefanie Glinski
Photo d'archives

Le gouvernement congolais et le Haut-Commissariat aux Nations pour les réfugiés (UNHCR) ont procédé à la fermeture lundi 31 juillet de l'un des plus grands et anciens camp de déplacés «Mugunga 3», situé à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Goma (Nord-Kivu).

C'est depuis 2008 que ce camp a hébergé plus de quatre mille personnes déplacées internes.

Selon Gloria Ramazani, Chargée de communication au sein du HCR/Goma, cette fermeture intervient après que les concernés ont accepté volontairement de retourner dans leurs villages d'origine.

Certains déplacés ont opté pour être relocalisés dans d'autres localités, où ils estiment qu'ils seraient en sécurité. Une autre catégorie s'est prononcée pour une réintégration locale.

Congo-Kinshasa

Machine à voter - Un collectif américain met en garde contre le piratage

Les machines à voter en République démocratique du Congo sont dans le viseur du collectif… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.