1 Août 2017

Congo-Kinshasa: Carburants - Joseph Kapika confirme le maintien des prix à la pompe

Le maintien des prix des carburants à la pompe est une bonne nouvelle pour la population congolaise et surtout les automobilistes. Depuis quelques temps, une folle rumeur sur un éventuel hausse des prix des carburants à la station service a hanté les esprits surchauffés de la population avec la dépréciation vertigineuse du franc congolais face au roi dollars.

C'est n'est plus un épiphénomène : les prix des carburants sont maintenus comme tels. Une rencontre qui a réuni, autour de la table, les ministres de l'économie, des finances et des hydrocarbures ainsi que les Experts ont examiné cette question avec les opérateurs économiques du secteur pétrolier. Une solution a été trouvée. Le prix reste le même et les créances réclamées par les pétroliers seront compensées avec des allégements fiscaux.

C'est une bonne nouvelle pour les Congolais. Le prix des carburants à la pompe ne sera pas augmenté comme prévue. Le ministre d'Etat ministre de l'économie nationale, Joseph Kapika a utilisé sa dernière cartouche d'économiste pour que le prix ne soit pas revu à la hausse : alléger le fisc des pétroliers est la solution palliative. C'est ce qui ressort de la séance de travail qu'il a présidé, lundi, 30 juillet dernier, avec les opérateurs économiques du secteur pétrolier.

Les pétroliers avaient sollicité l'augmentation des prix des carburants à la pompe compte tenu non seulement de fluctuation de la monnaie sur le marché de change mais également des créances que le gouvernement ne parvenait à honorer. C'est qui a constitué une charge pour les pétroliers. Ils ont obtenu du gouvernement à travers le ministère de l'économie les allégements fiscaux afin de maintenir les prix actuels à la pompe. "Les membres du gouvernement présents à cette réunion ont convenu de compenser les créances des pétroliers avec l'Etat congolais", a souligné le Ministre d'Etat Kapika.

La surchauffe sur le marché de change ne permettait pas un bon climat des affaires. C'est ainsi que la profession pétrolière s'est adressée au gouvernement pour solliciter un réajustement du prix des carburants. Les négociations ont été entamées pour examiner le mécanisme qui peut permettre à éviter un réajustement ou une augmentation régulière.

Les ministres des finances, des hydrocarbures se sont réunis à cet effet pour qu'une solution durable soit donnée pour éviter que les prix des carburants ne puissent pas être revus à la hausse. Les membres du gouvernement se sont convenus avec les pétroliers de la liquidation de leurs créances contre certaines facilités du point de vue fiscal. Le dossier sera présenté au premier Ministre pour avis. Le gouvernement a promis de revoir la TVA qui semble être le goulot d'étranglement des opérateurs économiques œuvrant dans le secteur pétrolier. Joseph Kapika a souligné la nécessité de voir le manque à gagner causé par la fluctuation d'échange certifier à la fin de chaque mois pour éviter de se perdre dans les chiffres.

Congo-Kinshasa

Avant l'arrivée de Tshisekedi, des opposants arrêtés à Lubumbashi

Plusieurs membres de l'opposition ont été arrêtés dimanche 22 octobre à Lubumbashi… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.