2 Août 2017

Algérie: Des financements de la BAD pour le plan d'investissements de Sonelgaz

Le Groupe Sonelgaz est décidé à mettre en œuvre son plan d'investissement malgré sa situation financière assez difficile, compliquée davantage par les difficultés à recouvrer ses créances auprès des abonnés ordinaires et des établissements publics et privés. La solution reste le recourt à des financements extérieurs.

Et la Banque africaine de développement (BAD) a affiché sa disponibilité à octroyer les crédits nécessaires à l'Algérie, considérant que les investissements dont a besoin Sonelgaz ont une portée régionale.

Les discussions pour conclure un contrat dans ce sens ont été lancées récemment. Le mois de mai dernier, le représentant de la BAD à Alger, lors d'une conférence de presse, avait déclaré que «l'Algérie veut s'endetter auprès de la BAD pour financer les projets d'investissement de Sonelgaz. Nous avons été approchés par les autorités algériennes pour prendre contact avec Sonelgaz et jeter un coup d'œil sur son programme d'investissements. J'ai effectivement rencontré, la semaine dernière, les plus hautes autorités de Sonelgaz qui m'ont présenté le programme d'investissement de la compagnie sur les dix prochaines années (2017-2027)».

Ce programme d'investissement avoisine les 50 milliards de dollars sur une période de 10 ans à raison de 5 milliards de dollars par an en moyenne. Et il intéresse la BAD, selon son représentant, du fait qu'il avait «non seulement une vision algérienne, mais qu'il comportait également une vision d'intégration africaine». «Nous comptons financer des projets dans le secteur de l'énergie en Algérie avant la fin de l'année en cours, des financements qui devraient se poursuivre l'année prochaine et durant les années suivantes», ajoutera-t-il.

C'est dans cette perspective que le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, ancien P-dg de Sonelgaz, a reçu, hier, le vice-président de la BAD, chargé de l'électricité, de l'énergie, du climat et de la croissance verte, Amadou Hott. Les entretiens entre les deux parties ont porté sur «le renforcement des relations de coopération entre l'Algérie et la Banque africaine dans le domaine de l'énergie», a indiqué le département de l'Energie, dans un communiqué rendu public le même jour.

Le représentant de la BAD prononcera des mots porteurs d'espoir pour la compagnie nationale. Il a affirmé sa satisfaction «de la coopération avec l'Algérie» et a exprimé sa disponibilité à «accompagner le Groupe Sonelgaz dans la mise en œuvre de son plan d'investissements et d'apporter une assistance technique pour la mise en œuvre du plan d'action du gouvernement en matière d'énergie, notamment dans les énergies renouvelables, la maîtrise de l'énergie et l'efficacité énergétique».

Algérie

Rabat réagit aux déclarations de Messahel sur le royaume et l'argent du haschich

Le Maroc a annoncé samedi 21 octobre qu'il avait rappelé son ambassadeur en Algérie et qu'il avait… Plus »

Copyright © 2017 La Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.