2 Août 2017

Cameroun: Bonamoussadi - Site d'entraînements à parfaire

Le terrain est situé non loin du marché, sur un espace sécurisé.

Non loin du marché de Bonamoussadi (Douala V), à quelques bonds d'un bloc d'immeubles, le stade dit du Mojas vous accueille. L'aire de jeu est d'une texture plutôt sablonneuse, et l'accès en est aisé. Une modeste tribune accueille la poignée de spectateurs présents ce lundi matin... Parce qu'il y a match, au Mojas. Douala II affronte Ajisac, dans le cadre d'une journée de championnat de la ligue régionale de football. Un match tout ce qu'il y a d'officiel, donc. En vue de la CAN, cela dit, cette aire de jeu devra jouer un rôle plus modeste, quoique non négligeable : celui d'accueillir des entraînements.

A l'occasion de la descente de la mission d'experts canadiens au Stade de la Réunification de Douala le 11 juillet dernier, CT aura appris que le vaste chantier de réhabilitation envisagé concerne aussi les sites d'entraînement. Le stade de Bonamoussadi devrait donc connaître lui aussi une profonde mutation. Il faut par exemple viabiliser l'alentour du site : le désherber et travailler à l'orientation des eaux. Des filets d'eau, visiblement formés après une fine pluie, s'invitent encore sur l'aire de jeu. Ça donne çà et là des flaques qui ralentissent le jeu ou accélèrent les glissades en quelques coins du stade.

L'espace, on l'a dit, est sécurisé : « Nous avons régulièrement chassé les commerçants qui voulaient installer des containers sur le site, conscient qu'il doit servir pendant la CAN », explique à CT le sous-préfet de Douala V, Jean-Marie Tchakui.

Cameroun

L'agresseur d'un policier rattrapé à Douala

Robert Ying Dapsia avait poignardé un gardien de la paix 2ème grade à la gare ferroviaire a… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.