2 Août 2017

Tunisie: Un partenariat stratégique à renforcer

L'investissement présente le salut dans ce genre de situations. Outre l'orientation vers l'Afrique -- un marché d'avenir -- , la Tunisie s'oriente vers le renforcement de ses relations économiques avec les pays arabes. Ce qui donne à la visite récente d'une trentaine d'hommes d'affaires saoudiens toute son importance.

Cette visite s'inscrit dans le cadre du Forum économique tuniso-saoudien, organisé en marge de la commission mixte tuniso-saoudienne, du 26 au 28 juillet. Le renforcement de la coopération économique avec l'Arabie Saoudite semble être un choix stratégique du gouvernement dans cette conjoncture difficile. D'autant plus que, du côté saoudien, la nouvelle vision économique est orientée également vers le renforcement du rôle du secteur privé dans le cadre de la diversification des activités économiques hors pétrole. Le savoir-faire tunisien pourrait ainsi profiter davantage de cette nouvelle vision.

Echanges

Selon le ministère du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, les exportations saoudiennes ont ainsi atteint 42,228 millions de dinars en 2016 et les importations saoudiennes 442,938 millions de dinars, avec un taux de couverture de 9,35%. Ces échanges s'inscrivent dans le cadre de l'accord de libre-échange arabe, stipulant la libéralisation des échanges commerciaux entre les pays arabes depuis 1998.

Les principaux produits exportés vers l'Arabie Saoudite sont l'huile d'olive, avec une valeur de 23,4 millions de dinars en 2015, les produits pharmaceutiques (2,07 millions de dinars) et les produits issus du phosphate. Pour les importations, les produits plastiques sont en tête avec une valeur de 331,2 millions de dinars en 2016 et représentent 74,76% du total, suivis par les véhicules de transport des marchandises (42,7 millions de dinars), mais les opérations d'import se sont arrêtées depuis 2014.

Mais il faut dire que les relations tuniso-saoudiennes datent de 1969 avec la signature d'une convention d'organisation du transport aérien international. Ajoutons à cela principalement l'accord pour la création de la Société tuniso-saoudienne d'investissement en 1981, l'accord commercial signé en 1988, un mémorandum d'entente entre les ministères de l'Agriculture respectifs en 1988 et la création du Conseil d'affaires tuniso-saoudien en 2002.

Les derniers accords en date concernent un programme de coopération technique entre l'Institut national de normalisation et de propriété industrielle (Innorpi) et l'Instance saoudienne des normes et de la métrologie et un autre programme entre le Centre de promotion des exportations (Cepex) et le Centre de promotion des exportations saoudiennes, signé en 2002.

Investissements

D'un autre côté, une coopération financière s'est établie avec le Fonds saoudien de développement depuis 1975 avec la signature d'une première convention de crédit. D'après le ministère du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, 25 conventions de crédits ont été signées avec un montant total de 3146,55 millions de riyals saoudiens (2046,22 millions de dinars). Ces conventions ont financé des projets d'infrastructure, de développement rural, de santé, d'éducation et d'environnement.

Durant la Conférence internationale de l'investissement « Tunisie 2020 », le Fonds Saoudien du Développement s'est engagé dans des projets de 800 millions de dollars (1.952 millions de dinars) : un projet d'aménagement d'un hôpital multi-spécialité à Kairouan, le financement de projets publics de développement sur quatre années, le lancement d'une ligne de crédit de 200 millions de dollars pour renforcer les exportations saoudiennes en Tunisie, etc.

Indiquons que l'Arabie Saoudite est le troisième investisseur arabe en Tunisie, avec 45 entreprises saoudiennes ou à participation saoudienne et des investissements de 1808,963 millions de dinars dans les secteurs du tourisme et de l'hôtellerie et de l'industrie.

Concernant la coopération technique, le nombre de coopérants tunisiens a atteint 4.015 dans différentes spécialités, essentiellement l'éducation, le sport, la santé, l'administration, le transport, l'ingénierie, l'électricité et la mécanique, etc. Durant la période 2012-2016, ce nombre a augmenté de 200% par rapport à la période 2007-2011, passant de 380 à 830 annuellement.

Tunisie

Pourparlers libyens à Tunis - Les difficultés persistent

Entamée dimanche dernier 15 octobre, la deuxième étape des pourparlers libyens à Tunis… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.