3 Août 2017

Cameroun: Alternance - Le livre de poche qui oriente les successeurs de Paul BIYA

Intitulé « Le Solidarisme, une solution intégrée aux problèmes du développement économique », la publication éditée par la maison d'Edition camerounaise LUPEPPO est le fruit d'un travail scientifique de Francis BIDJOKA. Economiste, journaliste, consultant et Entrepreneur social, ses nombreuses casquettes lui ont permis d'imbriquer sous 289 pages la créativité et la mise en place d'une nouvelle aire patriotique camerounaise axé sur le Solidarisme.

D'après l'auteur « l'homme ne vivra pas que de pain seulement », une phrase tirée de la Bible certes mais qui prend la force de son plein sens dans le contexte camerounais en ajoutant que le Bien-être ne dépend pas du niveau matériel qu'en partie. D'après plusieurs enquêtes, poursuit l'auteur, parues dans le journal « Afrique Magazine », il s'est avéré qu'un échantillon sélectionné au Nigéria a démontré que les pauvres sont généralement les plus heureux. Dans ce pays, l'on a relevé un faible taux de suicide par rapport à plusieurs pays d'où regorge des hommes nantis.

Paradoxale dira-t-on ! En poursuivant ses recherches, Francis BIDJOKA va avouer se basant sur « la Division du travail » de Emile Durkheim que « le nombre moyen de suicides, crimes de toute sorte, peut en effet servir à marquer la hauteur de l'immoralité dans une société donnée. Or, si l'on fait l'expérience, elle ne tourne guère à l'honneur de la civilisation car le nombre de ces phénomènes morbides semble s'accroitre à mesure que les arts, les sciences et l'industrie progressent ». En cultivant dans l'esprit des camerounais l'effort et le travail qui récompense ceux qui respectent les principes divins, très certainement nous nous dirigerions vers un idéal où les équilibres sociaux se replaceront d'eux-mêmes.

Concernant la dépendance économique, en retraçant la réalité mondiale qui voudrait que ce soit au lendemain de la seconde guerre mondiale qu'est né l'Organisation des Nations Unies, l'auteur nous précise bien que la volonté cachée des Etats étaient tout simplement de préserver, protéger et sécuriser leurs juteux intérêts glanés dans ces nouveaux pays généralement riches en matières premières indispensables à la prospérité des économies du Nord. Mais dans une volonté de survie, les immigrations de mains d'œuvre permettent aujourd'hui de repenser ce concept de l'eternel dominé car même en exerçant des travaux de basse rémunération dans les pays du Nord, les Africains réussissent à faire nourrir des millions de leurs compatriotes. Inimaginables pour leurs collègues du pays d'accueil.

Afin de sortir de cet engrenage coloniale qui assujetti les Africains et les Camerounais, l'auteur donne une première solution qui est celle de « démystifier la monnaie ». Les rapports entre les Etats devraient être équitable et respectable car dans la culture Négro-africaine le principe de « solidarisme » est celui-là qui édifie et solidifie les relations dans tous les sens de la vie.

Comment s'en procurer ?

Préfacé par Richard SITBON, actuel Directeur au Ministère du Trésor Israélien, le livre « LE SOLIDARISME, Une solution intégrée aux problèmes du développement économique » est édité par les Editions LUPEPPO. Le préfacier diplômé de l'Université Paris-Sorbonne en Sciences économiques et diplômé de 3e cycle en Banques finances a également travaillé à l'Institut National de la Statistique

Israélien jusqu'en 1995. Enseignant à l'Alliance Juive Universelle et Professeur d'Economie à l'Ecole de gestion hôtelière Vatel de Tel Aviv, il ne tarie d'éloges parlant de cette production littéraire.

Cameroun

Mobilisation de l'opposition en faveur des régions anglophones

Au Cameroun, une manifestation de l'opposition en soutien aux populations des régions anglophones du Nord-ouest… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.