3 Août 2017

Congo-Kinshasa: L'insaisissable taux de change

Sur le marché des changes, le franc congolais connaît une légère appréciation par rapport aux devises étrangères, principalement le dollar américain.

Jusque mercredi à la clôture des marchés, le dollar se changeait en parallèle contre 1.550 Fc. Quelques jours auparavant, la devise américaine avait franchi la barre de 1.700 Fc, créant la psychose sur tous les segments des marchés, aussi bien réel que monétaire.

D'aucuns parlent d'une appréciation fragile. Ils y voient juste un effet de paille qui devrait s'estomper du jour au lendemain. Mais, les plus optimistes pensent déjà à un renversement de la situation où le franc congolais prendrait sa revanche sur le dollar américain.

Sur quoi fondent-ils leurs analyses ? Peut-on s'attendre à un effet ressort ? Autant de questions qui taraudent les esprits des Congolais.

Le plus évident est que le franc congolais affiche une appréciation relative sur le marché des changes, même si les prix des biens et services peinent à suivre la même tendance. Où se situe donc le problème ? Difficile à préciser.

Dans l'opinion publique, le souhait est celui de voir la monnaie nationale reprendre sa valeur le plus longtemps possible afin de raffermir le maigre pouvoir d'achat des Congolais. L'instabilité sur le marché des changes, suivie d'une percée du taux d'inflation ont sérieusement secoué leur portefeuille.

A l'Exécutif, l'on ne jure que par la stabilité du cadre macroéconomique. Ce qui, du reste, requiert d'importants préalables, ce qui est également le souci de la Banque centrale du Congo qui tient à remplir sa noble mission ; celle de garantir la stabilité du niveau général des prix.

Autrement dit, le raffermissement de la monnaie nationale sur le marché des changes dépend de la parfaite collaboration entre le gouvernement et la Banque centrale du Congo. Les deux frères siamois de la politique économique ont tenu à une parfaite collaboration pour donner plus de visibilité à l'activité économique.

Tant que le gouvernement et la Banque centrale évolueront en vase clos, sans interférence réciproque dans leur politique réciproque, la monnaie nationale évoluera selon les humeurs des spéculateurs. Prenons garde qu'il n'en soit pas ainsi.

Congo-Kinshasa

L'UE remet le couteau sous la gorge du pays

Le Conseil de l'Union Européenne a rendu publiques, hier lundi 11 décembre 2017, ses conclusions en… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.