4 Août 2017

Rwanda: Présidentielle - Un fauteuil pour trois

Photo: New Times
Un électeur ayant déjà voté montre son doigt émasculé d'encre indélébile.

Près de 7 millions de Rwandais choisissent ce vendredi entre Paul Kagame, Frank Habineza et Philippe Mpayimana celui qui dirigera leur pays au cours du prochain septennat.

Les Rwandais se rendent aux urnes ce vendredi à l'effet d'élire leur nouveau président. Quelque 6,9 millions d'électeurs sont attendus aux urnes à l'intérieur du pays, tandis que 44 000 Rwandais de la diaspora accompliront le même devoir. Dans les starting-blocks, Paul Kagame, le président sortant et candidat du Front patriotique rwandais (FPR), affronte Frank Habineza, porte-étendard du Parti démocratique vert (PDV), seule formation politique de l'opposition autorisée dans le pays, et Philippe Mpayimana, candidat indépendant. Pour beaucoup, ce scrutin est sans suspense.

Au pouvoir depuis quatorze ans, Paul Kagame, 59 ans, est présenté comme super favori. Elu en 2003 avec 95% des voix, réélu en 2010 avec 93% des faveurs populaires, il a obtenu 98,3% des suffrages en 2015 lors du référendum constitutionnel permettant la levée du verrou des mandats présidentiels. Certains observateurs avertis parlent même d'une simple balade de santé pour l'homme fort de Kigali. Dans ce pays de 12 millions d'habitants, il est crédité d'une véritable transformation structurelle et infrastructurelle.

Tout au long de la campagne, Paul Kagame a fait une véritable démonstration de force et battu le rappel des troupes. Ses équipes de campagne ont quadrillé le terrain, contrairement à ses adversaires présentés comme «petits candidats». Que ce soit Frank Habineza ou Philippe Mpayimana, les deux challengers du candidat du FPR qui n'ont cessé de dénoncer un processus verrouillé.

Personne n'a véritablement battu campagne et ils semblent aller à la bataille en victimes résignées. Transfuge du Front patriotique rwandais en 2009, le candidat du PDV a laissé entendre que «s'il s'agissait d'une élection libre, nous aurions une chance de dépasser les 51%». Ancien journaliste, le candidat indépendant a quant à lui quitté le pays en 1994 avant d'y retourner en février dernier.

En savoir plus

Présidentielle - Des élections pour quoi faire ?

Aujourd'hui 4 août 2017, les Rwandais se rendront aux urnes pour élire leur nouveau président. Face… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.