4 Août 2017

Congo-Kinshasa: La Céni valide les candidatures des provinces et suspend l'élection au Kasaï Central

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) annonce la suspension de l'élection des gouverneur et vice-gouverneur du Kasaï Central, en validant les candidatures de certaines provinces.

Elle a indiqué que ce processus est suspendu dans la province du Kasaï Central faute de candidatures.

Dans cet ordre d'idées, la Céni indique qu'à l'issue des travaux de réception et de traitement des candidatures concernés, toutes les candidatures réceptionnées pour l'élection des gouverneur et vice-gouverneur de la province du Kasaï Central ont été retirées. Toutefois, elle juge recevables les candidatures de certaines provinces. Il s'agit, notamment, des provinces du Haut-Katanga, du Haut-Lomami, du Kwilu, du Sud-Kivu, du Sud-Ubangi, de la Tshopo et de la Tshuapa, indique www.ceni.cd.

Il sied de noter qu'au Kasaï Central, la Céni avait réceptionné deux candidatures pour cette élection : celle de Martin Kabuya et de Crispin Kankonde. Martin Kabuya avait ensuite retiré sa candidature «en attendant que la Céni puisse constater la vacance au poste et convoque les grands électeurs ». Selon certaines sources, la Céni laisse entendre que Crispin Kankonde a aussi retiré sa candidature.

Néanmoins, depuis l'annonce, cette élection a suscité une polémique dans la province du Kasaï Central. Des organisations de la Société civile ainsi que certains partis politiques ont désapprouvé son organisation, en expliquant que l'actuel gouverneur Alex Kande n'a jamais démissionné, ni été destitué par les députés provinciaux.

Pour rappel, un groupe de chefs coutumiers se réclamant de l'Alliance nationale des autorités traditionnelles du Congo (ANATC) au Kasaï Central ont décidé d'apporter leur soutien à l'élection du gouverneur et vice-gouverneur dans le Kasaï Central prévue pour le 26 août.

Dans la même lancée, le secrétaire provincial de cette organisation, Samuanda Kudia, a indiqué que ce scrutin est important, en estimant qu'il va doter à la province un exécutif capable et compétent. Cela en vue de consolider la paix et le développement de leur province meurtrie des violences.

Face à cette situation, un autre groupe de chefs coutumiers du Kasaï Central a exprimé son opposition au calendrier pour l'élection du gouverneur de province, publié par la Céni. Quant aux chefs coutumiers, Alex Kande Mupompa, qui n'a pas démissionné, demeure le gouverneur de province. Pour cela, ils exhortent le président de la République de s'impliquer pour qu'Alex Kande retourne à Kananga.

Congo-Kinshasa

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Brazzaville accueille, ce jeudi, un sommet spécial de la CIRGL (Conférence internationale sur la… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.