4 Août 2017

Ile Maurice: Droit international humanitaire - Une équipe du Comité international de la Croix Rouge à Maurice du 6 au 10 août

communiqué de presse

Promouvoir le droit international humanitaire (DIH) auprès des acteurs principaux : Tel est l'objectif de la visite d'une délégation du Comité international de la Croix Rouge (CICR) du 6 au 10 août 2017 à Maurice.

L'équipe est composée de Mme Perrine Louart, Chef de délégation régionale de la CICR, océan Indien ; Mme Sarah Swart, conseillère légale régionale du CICR ; et M. Benoit Chavaz du département de la protection. L'objectif primaire de la mission est d'informer les parties concernées sur les priorités du DIH pour les Etats africains et les activités du CICR dans la région.

Ateliers et réunions au programme

La délégation animera plusieurs ateliers de travail auprès des jeunes diplomates, des officiers de la prison, et des avocats, magistrats et juges. Ainsi, le 7 août, une séance de formation d'une demi-journée est prévue à la Prison Training School de Beau Bassin à l'intention des officiers de la prison. Le but : familiariser les participants avec les principes du DIH, ainsi qu'avec la nature et l'action du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Une causerie destinée aux jeunes diplomates est également prévue le 8 août 2017 à l'Institut de la Diplomatie et du Commerce international à Port Louis. Un échange sur le DIH aura lieu le 9 août 2017 avec les avocats à l'Institute for Judicial and Legal Studies.

La délégation aura des réunions axées sur l'Indian Ocean Sub-Regional Platform au siège de la Commission de l'Océan Indien. Elle rencontrera également des représentants de la Société mauricienne de la Croix Rouge ; des membres du Comité national du DIH ; et animera une réunion au National Heritage Trust Fund.

La délégation rendra des visites de courtoisie auprès du Commissaire des Prisons ; et du Secrétaire permanent du Bureau du Premier ministre.

Le droit international humanitaire et le CICR

Le DIH est un ensemble de règles qui, pour des raisons humanitaires, cherchent à limiter les effets des conflits armés. Il protège les personnes qui ne participent pas ou plus aux combats et restreint les moyens et méthodes de guerre. Le DIH est également connu comme 'droit de la guerre' ou 'droit des conflits armés'.

A Maurice, le Comité national sur le DIH sous l'égide du Bureau du Premier ministre a été établi en octobre 2001 afin de conseiller et assister le gouvernement dans la mise en œuvre et la dissémination des connaissances des instruments du DIH dont Maurice fait partie.

Le CICR travaille étroitement avec le National Humanitarian Law Committee pour la promotion du DIH et dans l'adoption des instruments du DIH. Il a assisté le gouvernement mauricien dans la domestication du Traité sur le commerce des armes et la Convention sur les armes à sous-munitions. Le CICR assiste également le pays en ce qui concerne le rehaussement des capacités sur les différentes Conventions domestiquées.

A noter que le CICR fournit protection et assistance aux victimes de conflits armés et d'autres situations de violence, apporte une aide humanitaire dans les situations d'urgence, et s'emploie à promouvoir le respect du droit international humanitaire et son intégration dans les législations nationales.

Le CICR se rend chaque année à Maurice et des activités et réunions sont organisées dans le cadre de ces visites.

Ile Maurice

Grève de la faim - Les femmes cleaners gardent espoir

La révolte et la colère sont toujours palpables en ce deuxième jour de grève. Toutefois, les… Plus »

Copyright © 2017 Government of Mauritius. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.