5 Août 2017

Ile Maurice: Biennale - L'art contemporain Mauricien chez les Dalons

Dans leurs valises, des pinceaux, de la peinture et des tableaux. Trois compatriotes s'en iront aux Seychelles pour y représenter l'art mauricien, en novembre. Il s'agit de Jean-Yves L'Onflé, Pamela Sunee et Nirveda Alleck. Ils sont appelés à faire montre de leur talent dans le cadre du Biennale d'art contemporain des Seychelles 2017.

Le partage. C'est ce qui unit ces trois artistes, qui diffèrent, pourtant, de par leurs styles. En effet, au cours de leur séjour, leur mission est de donner un aperçu de leur art aux artistes seychellois et d'ailleurs. Et vice-versa. Il s'agit d'ailleurs d'un des objectifs de cet événement qui se tient chaque deux ans.

Mais ce n'est pas tout. Le Biennal d'art des Seychelles contient aussi un volet compétition. Le thème choisi pour cette édition porte sur les crises mondiales. «In a world of crisis what does art do?» C'est la question à laquelle tenteront de répondre nos trois artistes. Ces derniers exposeront aux côtés des Seychellois et des autres artistes invités, du 3 au 20 novembre.

Les participants sont en ce moment en pleine préparation. Il s'agit d'un travail de longue haleine, explique Jean-Yves L'Onflé. «Nous avons déjà commencé à travailler ici. Nous devrons compléter l'œuvre sur place, aux Seychelles.». Les trois Mauriciens, qui n'ont pas encore dévoilé leurs travaux, auront deux semaines pour finir leurs œuvres, une fois aux Seychelles.

Les participants

Pamela Sunee est une artiste-peintre, mais pas que. Elle est enseignante au collège Keats, à Chemin-Grenier. Sa dernière grande participation artistique date de Porlwi by light, en 2016. Cette année, toutefois, elle a aussi pris part à un atelier international organisé par l'atelier Partage. Pamela Sunee a également un faible pour les installations et compte laisser libre cours à son imagination.

Nirveda Alleck est, elle, un visage qu'on ne présente plus dans le paysage artistique mauricien. Celle qui a participé à plusieurs manifestations résidentielles artistiques à international et qui se démarque par ses installations, ne manquera pas de surprendre son public.

Jean-Yves L'Onflé, plasticien de Tamarin qui est connu pour ses œuvres étroitement liées à la mer et la récupération, complétera cette délégation. Peinture et sculpture sont ses points forts. Il a d'ailleurs remporté plusieurs prix pour ses tableaux et ses sculptures en terre cuite. Ayant participé à plusieurs expositions à Maurice et à l'étranger, il a été deux fois lauréat au concours de peinture organisé par le Mauritius Turf Club. Il a aussi raflé des prix au ministère des Arts et de la Culture pour ses œuvres lors du Festival Kreol.

Ile Maurice

Religious Freedom Report 2017 - Maurice figure parmi les bons élèves

Maurice fait partie de ces pays où la liberté de culte est respectée de manière stable dans… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.