5 Août 2017

Congo-Kinshasa: L'impact toujours pesant des incertitudes politiques sur l'économie congolaise

L'incertitude politique est en train de tuer l'économie congolaise. Jusqu'à quand le secteur économique va-t-elle payer le lourd tribut de cette crise politique ?

Au fur et à mesure que la crise politique s'enlise, c'est tout l'édifice qui risque de s'écrouler, en commençant par l'économie congolaise. Visiblement, les acteurs politiques ne tiennent pas compte du fait que cette crise aura un impact considérable sur l'économie du pays. Le climat des affaires ne fait que subir les contrecoups des querelles politiciennes.

Déjà, la RDC est devenue un cas préoccupant sur le plan humanitaire avec plus de 3,4 millions de déplacés internes dont 1,4 million dans les provinces du Kasaï, sans compter les milliers d'enfants qui souffrent de malnutrition et qui sont actuellement en errance à la suite des conflits récurrent aussi bien au centre que dans la partie Est du pays.

Outre le drame humanitaire et la propagation de l'insécurité à travers plusieurs territoires, l'économie de la RDC est sérieusement menacée. L'histoire politique de la RDC a démontré que chaque fois qu'il y a crise politique, l'économie en pâtit.

Les sept ans de crise politique entre 1990 et 1997 ont été caractérisés par la dégradation du tissu économique de la RDC. Cela a commencé par la rupture de la coopération avec les institutions de Bretton Woods et des pays occidentaux. Avec le drame du Kasaï qui n'a pas encore livré tous ses secrets, il faut craindre que la RDC revive ces durs moments de la décennie 90. Mais déjà, Kinshasa est isolé par l'essentiel de la communauté internationale.

A cet isolement s'ajoute malheureusement cette incertitude politique qui plombe l'activité économique à tous les niveaux. Les investisseurs étrangers attendent que la crise politique soit résorbée. Les opérateurs en activité gèlent leurs fonds, ils n'osent pas développer leurs investissements en attendant toujours que la situation politique se normalise. Il en est de même de tous les partenaires bi et multilatéraux qui exigent avant tout la résolution de la crise pour coopérer durablement avec la République démocratique du Congo.

Autant dire que l'économie congolaise est en train de payer un lourd tribut de la crise politique. Avec sa persistance, c'est tout l'édifice congolais risque de s'écrouler.

Congo-Kinshasa

L'UE remet le couteau sous la gorge du pays

Le Conseil de l'Union Européenne a rendu publiques, hier lundi 11 décembre 2017, ses conclusions en… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.