6 Août 2017

Centrafrique: Athlétisme - Le Centrafricain Francky Mbotto poursuit son apprentissage

Après les Jeux olympiques 2016, Francky Mbotto a disputé sa deuxième grande compétition internationale à l'occasion des Championnats du monde 2017, ce 5 août à Londres. Déçu par sa performance sur 800 mètres, le seul Centrafricain de ces Mondiaux continue d'apprendre, à 19 ans.

A 19 ans, Francky Mbotto a déjà disputé des Jeux olympiques et des Championnats du monde. Mais ce Centrafricain, qui a grandi en France, ne s'arrête pas à ce fait d'armes qu'il juge « honorable ».

Eliminé en séries du 800 mètres, aux Mondiaux 2017, il retient surtout le temps (1 minute, 51 secondes et 76 centièmes) qu'il lui a fallu pour effectuer deux fois le tour de la piste du Stade olympique de Londres.

« Je suis très déçu par mon chrono, fulmine-t-il. C'est encore une course au-dessus de la barre d'1 minute 50. J'étais venu ici pour battre mon record personnel. J'étais bien jusqu'à 600 mètres puis j'ai craqué. Il faut retourner au travail... »

Le pensionnaire de l'Union athlétique des Côtes-d'Armor, en France, poursuit : « J'attendais beaucoup de cette compétition. Je m'étais bien préparé. Je suis à une seconde de mon record (1 minute, 50 secondes et 39 centièmes, Ndlr). Ce chrono n'est pas dégueulasse (sic), mais c'est la frustration qui prédomine. »

Beaucoup de pression et peu d'expérience

Francky Mbotto a quelques excuses à faire valoir. Cet étudiant en techniques de commercialisation a en effet commencé sérieusement l'athlétisme, il y a trois ans seulement. « A Rio, je n'étais pas prêt.

Là, j'étais prêt. Mais il m'a manqué une bonne fin de course. Je n'ai pas encore le niveau des autres. Mais ça viendra, assuire-t-il.

Pour moi, chaque course est un apprentissage ». Il analyse : « Comparé au sprint, en 800 mètres on réfléchit, on se dit 'j'y vais maintenant ou je tempère ?'. Il y a beaucoup plus de tactique. Donc, il faut avoir de l'expérience. »

Francky Mbotto est par ailleurs un des très rares athlètes centrafricains de haut niveau ; le seul de la RCA engagé aux Mondiaux 2017. « Je sais qu'il y a beaucoup d'attentes au pays à mon égard.

Pour le moment, je suis l'athlète centrafricain qui essaie de s'en sortir le mieux. C'est vrai qu'il y a beaucoup de pression. J'ai 19 ans et je suis des études en parallèle. Je fais beaucoup de choses en même temps. Mais je ne me cherche pas d'excuses », conclut-il.

Centrafrique

Une nouvelle étape dans le rapprochement UPC-FPRC?

Le FPRC, branche de l'ex-seleka dirigée par Nourredine Adam, qui contrôle tout le nord-est de la… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.