6 Août 2017

Ile Maurice: Essence et diesel plus chers - Que les calculs soient rendus publics, réclame l'ACIM

Ce n'est ni plus ni moins que «du vol». Et l'Association des consommateurs de l'île Maurice (ACIM) réclame que les calculs pour déterminer les prix de l'essence et du diesel soient rendus publics. Depuis le samedi 5 août, le litre d'essence et de diesel coûte, respectivement Rs 44,90 et Rs 35,35.

La hausse des prix des produits pétroliers serait due aux augmentations qui auraient «mal calculées» en février dernier. Une explication que Jayen Chellum, secrétaire général de l'ACIM, a du mal à avaler.

Dans un communiqué émis le samedi 5 août, il affirme que les raisons avancées par le ministre du Commerce, Ashit Gungah, et la State Trading Corporation (STC) «ne tiennent pas la route». D'autant plus, fait-il remarquer, que «le prix sur le marché mondial n'a accusé aucune augmentation significative».

Si l'erreur vient de la STC ou du Petroleum Pricing Committee, «ou des deux instances», toujours est-il que les consommateurs ne peuvent en faire les frais, martèle Jayen Chellum. «Que les coupables de telles erreurs soient sanctionnés.»

«Ce gouvernement avait promis de faire baisser les prix une fois au pouvoir... C'est le monde à l'envers !»

Le secrétaire général de l'ACIM fait ressortir que la structure des prix est composée d'un levy reversé au fonds Maurice Ile Durable. Fonds qui n'est toutefois plus d'actualité, ayant été annulé dans le dernier Budget. Or, dénonce Jayen Chellun, cette taxe est toujours prélevée.

Par ailleurs, ajoute-t-il, environ Rs 9 sont prélevées pour payer la Road Development Authority, les frais administratifs de la STC, les subsides sur le riz, la farine et le gaz ménager.

Le comble, s'insurge Jayen Chellum, c'est que Rs 4 sont reversées au Build Mauritius Fund, qui sert, entre autres, à financer le Metro Express. «Et l'on dit que la région rurale ne paie pas de taxe pour le métro !»

Pour Jayen Chellum, clairement, «un tel scandale se perpétue depuis des années. Ce gouvernement avait promis de faire baisser les prix une fois au pouvoir... C'est le monde à l'envers !».

De son côté, Suttyhudeo Tengur, président de l'Association pour la protection de l'environnement et des consommateurs, avance que le prix des produits pétroliers sur le marché mondial a connu une baisse. Pour lui, cette hausse aurait un impact non seulement sur les consommateurs mais aussi sur les petites et moyennes entreprises.

Ile Maurice

Remise de tracteurs à la Rodrigues Trading and Marketing Company Ltd

Le Commissaire de l'Agriculture, à travers la Commission des Coopératives, a procédé… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.