7 Août 2017

Tchad: Des proches de l'opposant Lokein Médar convoqués à la police judiciaire

Photo: Wikimedia Commons
Idriss Deby, président du Tchad

Au Tchad, trois proches de l'opposant Lokein Médar, l'ancien maire de Moundou, sont convoqués ce lundi matin 7 août à la police judiciaire de Moundou. Il s'agit de deux de ses enfants, un fils et une fille, tous les deux adultes, et de son oncle paternel. Sa famille se dit inquiète.

L'ex-maire de Moundou, un ancien candidat à l'élection présidentielle de 2016, a été arrêté il y a plus de trois semaines et mis en examen pour « détournement de biens » et « complicité ».

Le conseil municipal de Moundou l'avait déjà été destitué pour « malversations financières ». Pour N'Djamena, il s'agit donc d'une affaire judiciaire et non politique. La femme de l'opposant, Gisèle Keiro, n'est pas de cet avis.

Elle est très inquiète pour l'état de santé de son mari, qui relève d'une opération. « Sa santé, avec la saison des pluies - il pleut abondamment depuis deux jours - avec l'humidité, avec sa fragilité, il est sur le sol, sur le ciment, confie-t-elle. On lui a mis une couverture mais il est dans la fraîcheur et cette humidité sur une natte. »

Gisèle Keiro est inquiète pour toute la famille depuis que deux enfants de l'opposant, son fils aîné et sa cadette, ont été convoqués à la police judiciaire. Mme Keiro craint que le pouvoir ne veuille les « punir », dit-elle, pour les engagements politiques de leur père. Comme l'a été son oncle paternel.

En savoir plus

Des chefs de partis d'opposition empêchés de visiter le maire de Moundou

Au Tchad, une vingtaine de chefs de partis d'opposition ont été empêchés samedi 5 août… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.