7 Août 2017

Afrique: Le président de la CAF en Éthiopie

Le président de la CAF, Ahmad, est arrivé en Ethiopie pour visiter les installations sportives et envisager avec les autorités les meilleures voies pour participer au développement du football dans le pays.

Il est arrivé dimanche 6 août 2017 dans la capitale éthiopienne, à l'issue de sa visite officielle de trois jours au Burkina Faso. A Addis-Abeba, le président Ahmad a entamé son séjour par une visite à l'Académie de la jeunesse et du sport, en compagnie.

Il était accompagné du ministre éthiopien de la Jeunesse et des Sports et du Djiboutien Souleiman Hassan Waberi, membre du Comité exécutif de la CAF.

"Je suis heureux d'être ici. Nous avons un vrai besoin de plus en plus de ce genre d'installation. La CAF est prête à soutenir le développement du football non seulement sur le plan financier, mais aussi sur le plan technique. Notre objectif principal est de renforcer le football africain ", a-t-il déclaré après sa visite.

Son arrêt suivant a été pour le stade national d'Addis-Abeba, dont la construction a débuté en 2013. L'édifice d'une capacité de 60 000 places, construit strictement selon les normes de la FIFA et de la CAF, est actuellement réalisé à 77% et devrait être prêt à accueillir les premiers matches d'ici juin 2018, selon le chef de projet.

Le ministre éthiopien de la Jeunesse et des Sports a remercié le président de la CAF pour sa visite, ajoutant que le gouvernement s'était engagé à créer de nouvelles installations pour répondre aux besoins sportifs du continent.

"Votre visite confirme votre intérêt pour le football. Le stade sera prêt non seulement pour l'Ethiopie, mais aussi pour l'Afrique et la famille mondiale du football. Cela montre clairement combien nous sommes attachés à aller de l'avant ".

Le président de la CAF, Ahmad, a poursuivi sa tournée lundi en visitant le Centre d'excellence de la CAF situé dans la proche banlieue d'Addis-Abeba. "L'idée de ce projet est née en 2003 lorsque CAF a pris la décision de construire trois centres techniques au Cameron, en Éthiopie et au Sénégal.

Le gouvernement éthiopien a alloué une parcelle de 50 000 mètres carrés et a facilité le travail en mettant les travailleurs et la logistique au service de la CAF, après la signature du protocole d'accord entre la CAF et le gouvernement éthiopien.

" La CAF a commencé la construction huit ans plus tard lorsque nous avons signé le nouveau protocole d'entente qui stipulait que l'Académie serait construite en deux phases. La première phase est déjà achevée avec la construction de la clôture et deux blocs, et nous attendons la deuxième phase ", a déclaré le directeur de l'académie.

"La CAF continuera à soutenir la poursuite des travaux, mais nous devons savoir, en vertu des nouvelles dispositions de notre organisation, comment les sommes ont été effectivement dépensées.

Notre équipe d'audit fera les rapports et en fonction des résultats, la CAF prendra une décision concernant la prochaine étape.

Cela ne concerne pas seulement l'établissement d'Addis-Abeba, mais tout ce qui touche à la CAF et au football africain pour des raisons de transparence ", a déclaré le Président Ahmad.

Le président de la CAF devrait rencontrer plus tard le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn, afin de terminer sa tournée en Ethiopie.

Afrique

Mondial 2018 - La FIFA dévoile un classement crucial pour les pays africains

La Tunisie est la nation africaine la mieux placée (28e) d'un Classement FIFA décisif, devant l'Egypte… Plus »

Copyright © 2017 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.