7 Août 2017

Congo-Kinshasa: Fally Ipupa - Le phénomène « Eloko Oyo »

Le tube de l'artiste musicien congolais sorti il y a quatre mois est l'incontournable du moment.

Une vraie coqueluche ! Le nom de Fally Ipupa est sur toutes les lèvres depuis la sortie de son quatrième album intitulé : « Tokooos ». Il confirme ainsi son statut d'icône de la musique congolaise grâce à son morceau à succès « Eloko Oyo », « La chose-là ». Ce tube sorti dans le premier trimestre de l'année 2017, est un témoignage de l'artiste. Il y confirme largement ses talents de musicien et de chanteur en Afrique et vers d'autres cieux. Le jeune public en est fou, les générations plus anciennes, elles, observent le phénomène avec une réelle curiosité. Dans cette chanson, il est avant tout question de musique et de ce qu'elle représente pour Fally.

Le chanteur aux coups de reins légendaires explique tout devoir à cette musique qui l'a propulsé au-devant de la scène. Et il ne manque pas d'atouts pour le démontrer. Entre tradition et modernité, dans un rythme langoureux, des paroles susurrées par sa voix de velours, Fally a su trouver la combinaison gagnante pour toucher la sensibilité des mélomanes avertis. « Eloko Oyo » qui en quatre mois a déjà été visionné par près de 17 millions d'internautes sur la plateforme You Tube a conquis les foules. Et depuis, c'est la folie sur la Toile, les ondes et même dans les rues. Ici, ce n'est pas la chanson qui fait parler d'elle, mais bien le clip très coloré.

Si ce tube fait un carton, il a désormais de nombreuses parodies plus déjantées les unes que les autres sur la Toile. Notamment avec cette imitation toute en humour et dérision du comédien Willy Ipupa. Dans la vidéo, celui-ci est assis sur une barque comme au début du clip de Fally, avec une couronne sur la tête faite à base de feuilles, ainsi qu'autour des reins. Willy Ipupa se déhanche avec ferveur tout en fredonnant la chanson. On peut également apercevoir des internautes se remuer au son de « Eloko Oyo ». Des stars à l'instar du footballeur ivoirien Didier Drogba et du chanteur ivoirien DJ Arafat se prêtent également au jeu sur YouTube.

Dans les soirées déjantées ou clinquantes, « Eloko Oyo » ne manque pas dans la playlist : mariages, baptêmes ou soirées entre amis, le phénomène continue d'émerveiller et d'entretenir le désir des fans. Pour certains mélomanes, « on peut ne pas aimer Fally Ipupa, mais, on ne peut pas l'ignorer. Aujourd'hui, c'est lui qui domine l'actualité. On sait d'où il vient ce jeune homme, mais personne ne peut dire avec précision où et jusqu'où il ira », souligne un fan. Pour mémoire, l'histoire de Fally Ipupa a débuté avec le groupe Quartier Latin de l'icône de la musique congolaise Koffi Olomide. Il y a apporté sa touche personnelle pendant des années avant de s'affranchir de son mentor. Aujourd'hui, c'est un artiste accompli.

Congo-Kinshasa

Les garants de l'Accord-cadre envisagent de neutraliser tous les groupes armés

A l'issue de la huitième réunion de haut niveau du Mécanisme régional de suivi de… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.