8 Août 2017

Togonews (Lomé)

Afrique: L'AGOA n'est pas exploité de façon optimale

Photo: AGOA Forum 2017
AGOA Forum 2017

Le Premier ministre Komi Selom Klassou a ouvert mardi les premières sessions du Forum annuel de l'AGOA dédiées aux représentants du secteur privé et de la société civile.

L'objectif est d'harmoniser le partenariat entre les pays africains et les Etats-Unis dans le cadre de l'African Growth and Opportunity Act (AGOA), une loi votée en 2000 sous la présidence de Bill Clinton qui permet à certaines marchandises fabriquées en Afrique d'être exonérées de taxes à leur arrivée sur le territoire américain.

'Cette rencontre représente un important jalon pour les acteurs présents en vue de faire de la coopération un outil de prospérité partagée', a déclaré le chef du gouvernement.

'Nous nourrissons l'espoir qu'à l'issue de ce Forum vous prendrez des résolutions pour un secteur privé et une société civile dynamiques et performants permettant de renforcer et de diversifier les exportations afin de saisir les multiples opportunités qu'offrent les marchés internationaux', a indiqué Bernadette Legzim-Balouki, la ministre du Commerce.

Elle a reconnu que les dispositions fixées par l'AGOA n'avaient pas été exploitées de façon optimale.

En savoir plus

Lomé accueillera le forum AGOA 2017

Le forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique - Africa Growth and… Plus »

Copyright © 2017 Togonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.