8 Août 2017

Sud-Soudan: Arrivée des premiers contingents de la Force de protection régionale

Photo: United Nations
Arrivée des premiers contingents de la Force de protection régionale

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan du Sud, David Shearer, s'est félicité mardi de l'arrivée des premiers contingents de la Force de protection régionale de l'ONU (FPR) mandatée par le Conseil de sécurité pour renforcer la capacité de maintien de la paix de la Mission des Nations Unies dans le pays (MINUSS).

Cette force, dont la capacité maximale est de 4.000 soldats, doit permettre à la MINUSS d'organiser davantage de patrouilles le long des routes, d'assurer la protection de populations vulnérables isolées et d'assurer la sécurité nécessaire à la fourniture de l'aide humanitaire.

Une première compagnie de soldats rwandais est arrivée au cours du weekend. Une compagnie népalaise, ainsi que plus de 100 ingénieurs bangladeshis sont aussi arrivés au Soudan du Sud.

« L'arrivée de ces contingents ainsi que celle de la compagnie rwandaise de Casques bleus marquent le début du déploiement progressif de la FPR qui finira par compter 4.000 soldats », a déclaré M. Shearer lors d'une conférence de presse conjointe avec le Commandant de la FPR, le général Jean Mupenzi, et le Commandant du Secteur sud de la MINUSS, le général Kindu Tegegn, au camp de Tomping, à Juba, la capitale sud-soudanaise.

Les autres soldats de la paix rwandais faisant partie du principal bataillon doivent arriver dans les prochaines semaines et l'arrivée des troupes éthiopiennes est imminente, a précisé le chef de la MINUSS.

« Je voudrais réaffirmer très clairement que la FPR n'est pas une force de maintien de la paix distincte du reste de la MINUSS. Les 4.000 soldats de la paix de la FPR seront sous l'autorité du Commandant de la Force de la MINUSS, le général Frank Kamanzi », a-t-il dit.

Les troupes de la FPR seront basées à Juba et opéreront si nécessaire dans les zones avoisinantes.

« L'arrivée du FPR signifie que les troupes actuelles de la MINUSS déjà à Juba peuvent, au besoin, être redéployées dans différents endroits du Soudan du Sud pour protéger les civils, soutenir l'assistance humanitaire et surveiller et signaler les violations des droits de l'homme », a dit M. Shearer.

« Par exemple, cela nous permettra de mettre plus de patrouilles sur des routes peu sûres où des attaques ont été commises contre des convois de civils, comme la route Juba-Nimule et celle de Juba-Bor », a-t-il ajouté. « Des soldats de la paix supplémentaires nous permettent de mieux aider à protéger les habitants du Soudan du Sud et à contribuer à la paix durable que nous recherchons ».

Sud-Soudan

Nikki Halley dénonce les atrocités des protagonistes

L'ambassadrice américaine à l'ONU a affirmé que les militaires fidèles au président… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.