9 Août 2017

Maroc: Soufiane El Bakkali, le renouveau de l'athlétisme marocain

Avec l'argent sur 3.000 mètres steeplechase, Soufiane El Bakkali a décroché la première médaille du Maroc durant les Championnats du monde 2017. A 21 ans, le dauphin du Kényan Conseslus Kipruto semble incarner le renouveau de l'athlétisme marocain.

« Ça faisait longtemps que le Maroc n'avait pas remporté de médaille d'argent. Rendez-vous maintenant aux prochains Championnats du monde, à Doha, et aux Jeux olympiques. »

Soufiane El Bakkali vient à peine d'être sacré vice-champion du monde du 3.000 mètres steeplechase, ce 8 août 2017 à Londres, qu'il vise déjà l'or aux Mondiaux 2019 et aux JO 2020.

Celui qui a fini deuxième derrière le Kényan Conseslus Kipruto, champion olympique en titre, sourit malgré tout : « Je suis très content de cette deuxième place.

Je remercie le public du stade pour ses applaudissements et les gens qui me soutiennent au Maroc. Je remercie aussi mon entraîneur et tous les membres de l'équipe : les physio, les médecins... »

« Il a dans les jambes un chrono de moins de 8 minutes »

Le Maroc peut aussi dire un grand merci à ce grand gamin longiligne qui lui a offert sa première breloque argentée aux Mondiaux depuis celle de Hasna Benhassi sur 800 mètres, en 2007.

Ce sport, qui a fait la gloire du Maroc, notamment avec Hicham El Guerrouj dans les années 1990, était en perte de vitesse au Royaume chérifien. Avec Soufiane El Bakkali, qui a fini quatrième aux Jeux olympiques 2016, l'athlétisme marocain a sans doute trouvé un nouvel espoir.

« Ça fait huit ans qu'on s'entraîne pour ça, savoure Karim Tlemçani, qui est son coach à Fès. On est là pour gagner la médaille d'or.

Soufiane a dans les jambes un chrono de moins de 8 minutes [le record du monde est de 7 minutes 53 secondes et 63 centièmes, Ndlr]. Je suis sûr qu'il fera d'autres médailles à l'avenir. On aimerait que ce soit l'or, évidemment. Mais la deuxième place, à son âge, c'est déjà un exploit, pour moi ».

L'hériter d'Hicham El Guerrouj ?

L'entraîneur se montre confiant pour la suite : « Soufiane a beaucoup d'endurance. Il est aussi polyvalent. Il peut courir sur du plat comme il peut courir du steeple. »

Au point d'être le nouveau Hicham El Guerrouj ? « Je ne sais pas s'il pourra avoir les mêmes médailles et réussir les mêmes exploits qu'Hicham El Guerrouj, tempère Karim Tlemçani.

On ne peut pas retrouver un tel calibre. Mais Soufiane El Bakkali suit sa trace. On ne peut pas connaître son avenir. Il n'a que 21 ans et il est encore en cours de formation ».

Avec un Conseslus Kipruto âgé de 22 ans seulement, le 3.000 mètres steeple a peut-être trouvé ses deux prochains maîtres.

Maroc

Vers quel système énergétique mondial allons-nous?

Savoir ce que sera le monde dans vingt à cinquante ans est un exercice périlleux. En outre… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.