9 Août 2017

Afrique du Sud: Athlétisme - Wayde van Niekerk sacré en l'absence d'un Makwala furieux

Photo: olympic.org
Le Sud-africain Wayde van Niekerk continue sa montée en puissance.

Le Sud-Africain Wayde van Niekerk s'est facilement imposé en finale du 400 mètres des Championnats du monde, ce 8 août à Londres. Son principal rival, Isaac Makwala, a été interdit d'y participer par la Fédération internationale d'athlétisme, officiellement à cause d'une gastroentérite. Le Botswanais martèle pourtant qu'il était en état de courir.

Après la polémique Justin Gatlin, vainqueur du 100 mètres devant Usain Bolt notamment, voici « l'affaire Isaac Makwala ». Le Botswanais, principal rival du roi du 400 mètres Wayde van Niekerk, estime avoir été victime d'un « piège », l'empêchant de prendre part à la suite des Championnats du monde d'athlétisme 2017.

Le champion d'Afrique 2012 et 2014 du tour de piste a été déclaré inapte à courir les 200 et 400 mètres, à cause d'une gastroentérite. Un diagnostic des délégués médicaux de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) que l'intéressé rejette depuis deux jours.

« Je maintiens que je ne suis pas malade et que je n'ai jamais été examiné par le moindre docteur », écrit le coureur sur son compte Facebook. Version accréditée par la Fédération botswanaise d'athlétisme.

« Je me suis présenté au stade, prêt à courir, mais je me suis retrouvé pris dans un piège et on m'a refusé l'entrée (sur ordre du gouvernement d'ailleurs, pas de l'IAAF), assure l'intéressé.

Nous nous sommes battus toute la journée pour faire éclater la vérité, mais en vain ». Isaac Makwala aurait été empêché de courir ? Le Botswanais n'étaye pas ses accusations.

Van Niekerk : « Je compatis »

En son absence, Wayde van Niekerk, la nouvelle icône de l'athlétisme, n'a eu en tout cas aucune difficulté à devancer le Bahamien Steven Gardiner et le Qatarien Abdalelah Haroun. Le Sud-Africain a couru en 43 secondes 98 et s'est offert le luxe de couper son effort avant la ligne d'arrivée.

Interrogé en conférence de presse sur l'absence du seul rival capable de le faire douter, Wayde van Niekerk a joué la carte de la sympathie : « C'est vraiment un crève-cœur. Kirani James et Isaac Makwala qui étaient absents sont deux bons compétiteurs. Ils ont dû déclarer forfait à cause de maladies. Je leur souhaite à tous les deux une guérison rapide.

Pour en revenir à Isaac, je l'ai vu juste avant les séries du 200 mètres. La seule chose à laquelle je pensais était de le prendre dans mes bras et lui dire de vite se remettre.

Je ne souhaiterais ça à aucun compétiteur. Autant on fait tout notre possible pour repartir avec la médaille d'or, autant on veut avoir les meilleurs adversaires avec nous sur la piste. Je compatis. »

Questionné sur ce qu'il aurait fait à la place du Botswanais, Wayde van Niekerk a conclu : « J'aurais aimé lui donner ma médaille mais pour être honnête avec vous, c'est le sport et ce genre de choses arrivent. Ça aurait pu être n'importe lequel d'entre nous. C'est la vie. Nous traversons tous des moments difficiles et nous devons revenir plus forts. »

En savoir plus

Londres 2017 - Wayne Van Niekerk triomphe sur 400 m

Sans grande surprise, Wayde Van Niekerk s'est imposé en finale du 400 m des Mondiaux d'athlétisme mardi… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.