9 Août 2017

Madagascar: La course de fond de la campagne présidentielle

Photo: Ravalomanana2013
Les partisans de l'ancien président Marc Ravalomanana se rassemblent pour un rassemblement à Madagascar.

C'est une course de fond qui est maintenant engagée entre tous les prétendants à la magistrature suprême. A un peu plus d'un an de l'élection présidentielle, les stratégies se dévoilent. Le président sortant et son rival déclaré, Marc Ravalomanana, ont commencé à occuper le terrain. Le parti HVM qui soutient le premier renforce ses positions dans toute l'île. Le TIM n'est pas en reste et fait tout pour réveiller cet élan populaire dont bénéficie encore leur leader.

La course de fond de la campagne présidentielle

A l'échelle d'une campagne présidentielle, un an, c'est court. Ceux qui briguent la magistrature suprême ne doivent pas se tromper dans la manière de l'aborder. Les stratèges sont à l'œuvre dans chaque camp.

Ceux du président sortant ont l'avantage de disposer des moyens de l'Etat et peuvent les utiliser pour mettre en valeur leur candidat. Pour le moment, cependant, ils se contentent d'une campagne relativement prudente.

La machine électorale se mettra certainement en marche bientôt. Marc Ravalomanana n'a pas cette préoccupation, car il est présent sur le terrain médiatique depuis longtemps.

Le succès qu'il a enregistré lors de la célébration du 15e anniversaire de son parti, pourtant interdite par les autorités, a redoré son image. Il continue maintenant sur sa lancée, en se déplaçant en provinces.

Cette campagne, comme nous le disions, s'apparente à une course de fond et il doit donc entretenir durant plusieurs mois l'intérêt de ses partisans.

Jusqu'à présent, ces deux poids lourds de la politique sont les plus visibles, mais il y a bien entendu leur challenger le plus sérieux qui a préféré jusqu'à présent rester discret, mais qui se prépare activement pour la bataille à mener.

L'ancien président de la transition, Andry Rajoelina, et son équipe ont mûrement réfléchi sur leur manière de procéder. Ils attendent le moment opportun pour se manifester. D'autres candidats, à l'instar du pasteur Mailhol, vont se déclarer prochainement.

Celui du parti ADN ne l'a pas encore fait officiellement, mais ses déclarations ne laissent aucun doute sur sa décision. Il reste un peu plus d'un an avant l'élection présidentielle. D'ici là, de l'eau aura coulé sous les ponts et des surprises peuvent survenir.

Madagascar

Des Malgaches prêts à faire face à l'épreuve de la peste

L'épidémie de peste s'est maintenant bien installée dans le quotidien des Malgaches. Ces derniers… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.