9 Août 2017

Ile Maurice: Tarifs des vans scolaires, loyers des bâtiments commerciaux - Hausse des prix en série

Après ceux des carburants, des cigarettes et du pain peut-être prochainement, si la demande de l'Association des boulangers est acceptée, d'autres prix risquent de prendre l'ascenseur.

En ce qui concerne les loyers de bâtiments commerciaux, une hausse de - tenez-vous bien - 400 % est attendue, d'ici début 2018. La raison étant que le 31 décembre 2017 marquera la fin du moratoire de cinq ans accordé aux locataires sous la Landlord and Tenant Act. Et déjà, la plupart des propriétaires annoncent la couleur. Ils comptent revoir leurs loyers dès janvier 2018. Certains se proposent de réclamer Rs 40 000 au lieu de Rs 8 000 à Port-Louis et 50 000 au lieu de Rs 12 000 par mois à Rose-Hill,dépendant de la superficie.

L'inquiétude, elle, occupe bel et bien l'espace chez les commerçants. Pour Raj Appadu, président du Front commun des commerçants de l'île Maurice, cette situation est inacceptable. «Cela fait froid dans le dos. C'est inacceptable. On va devoir mettre la clef sous le paillasson», lâche-t-il, dépité. Selon lui, le gouvernement devrait intervenir et étendre ledit moratoire de trois ans, le temps que les locataires puissent renflouer les caisses.

Les parents, également, pourraient avoir des sueurs froides. Les tarifs des vans scolaires devraient connaître une majoration dès janvier 2018. Cela, dans le sillage de la récente hausse du prix des carburants. Pour que vos enfants puissent grimper à bord, il faudra ainsi débourser entre Rs 100 et Rs 150 de plus.

Prévenez votre porte-monnaie.

Ile Maurice

Rodrigues/Jeunesse - Des jeunes réunis autour d'un Youth Caucus

La Commission de la Jeunesse a organisé une première édition de Youth Caucus la semaine… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.