9 Août 2017

Ile Maurice: Il aurait construit un «cross here» de ses mains - Qui est Anil Chooramun ?

Il dit avoir financé et construit un passage piéton pour assurer la sécurité des habitants du village du Hochet. Tout cela, par «bonne volonté». Toutefois, des détracteurs d'Anil Chooramun affirment qu'il ne cherche qu'à se faire de l'argent...

Avant, il vendait des légumes. Mais ça, c'était avant. Maintenant, Anil Chooramun, 57 ans, se spécialise dans la construction de passage piéton. Plus précisément, celui qui se trouve à l'entrée du village du Hochet. «Cross here» qu'il dit avoir financé de sa poche et construit de ses mains...

Pour ce projet, le quinquagénaire a pu compter sur le soutien d'un ami, Suren Minowah, 69 ans. Il dit qu'ils ont déboursé Rs 100 000 l'année dernière et le même montant cette année. Et d'où leur vient tout cet argent ? «Nou'nn met nou kas ladan. Nou'nn servi nou retirement pension.»

Comment et quand lui est venue l'idée de ce passage piéton ? C'était en 2016, dit Anil Chooramun. L'absence d'une telle infrastructure posait un problème de sécurité. Las du manque de réactivité du conseil de district de Pamplemousses suivant ses nombreuses sollicitations, il a ainsi décidé de se retrousser les manches.

L'ancien marchand de légumes raconte avoir obtenu le feu vert du conseil de district ainsi que de la Road Development Authority (RDA ) pour entamer la construction du passage piéton. A-t-il reçu un coup de pouce des députés de la circonscription ? Non, répond Anil Chooramun.

Qui plus est, certains lui mettraient des bâtons dans les roues. À l'instar de ce propriétaire d'un garage se trouvant sur le côté du passage piéton. Garage qui doit être démoli. La RDA a envoyé une lettre en ce sens à l'homme en question. Mais il se montrerait récalcitrant.

Sera-t-il remboursé ce qu'il a investi dans ce projet ? «Mo pa pé dimann nanyé. Mo zis anvi ki zot rékonet ki mo'nn fer enn travay avek enn bonne volonté», réplique Anil Chooramun. Il confie, dans la foulée, qu'il rencontrera le lord-maire Daniel Laurent aujourd'hui mercredi 9 août et que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, viendra pour une «site visit» bientôt.

Contacté, Sunael Purgus, le président du conseil de district de Pamplemousses, explique que l'emplacement en question ne tombe pas directement sous la tutelle du conseil.

«C'est la municipalité de Port-Louis qui devait s'en charger ainsi que la RDA .» Une fois les travaux entrepris par Anil Chooramun complétés, les ingénieurs du conseil de district inspecteront la fiabilité du passage piéton.

«Li pé mont sa pou gagn larzan»

«Li pa pé mont sa par bonne volonté, li pé mont sa pou gagn larzan. Li pa travay li.» Au dire de ce quadragénaire, Anil Chooramun lui a envoyé une mise en demeure dans le cadre de la construction du passage piéton. Affirmant que son garage bloquait le passage. L'ancien marchand de légumes, ajoute-t- il, lui aurait même réclamé Rs 10 000.

L'habitant du Hochet fait ressortir que l'emplacement est un «flood prone area». «Si éna flash flood, nou tou inondé.» Il n'est d'ailleurs pas le seul à avoir contesté ce projet. Des habitants du village avaient aussi donné de la voix, en vain.

Tel quel, ce passage piéton, poursuit l'homme, peut s'avérer dangereux.«Ou trouv enn kolonn mont an dis morso ou? Mont tibout par tibout avek bann matério de mauvaise qualité!» Il n'en démord pas, l'aménagement d'un passage piéton nécessite l'expertise d'ingénieurs.

Une publication du quotidien BonZour !

Ile Maurice

Remise de tracteurs à la Rodrigues Trading and Marketing Company Ltd

Le Commissaire de l'Agriculture, à travers la Commission des Coopératives, a procédé… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.