9 Août 2017

Congo-Kinshasa: Amnesty International critique la restriction des réseaux sociaux en RDC

Le blocage d'images sur les réseaux sociaux en RDC est « une attaque flagrante contre la liberté d'expression », a réagi Amnesty International dans un communiqué rendu public mercredi 9 août.

«L'ordre donné aux opérateurs du web de prendre des mesures techniques afin de limiter l'utilisation des réseaux sociaux est une attaque flagrante contre le droit de chacun de partager et recevoir des informations », a affirmé Jean-Mobert Senga, chercheur sur la RDC à Amnesty International, lit-on dans ce communiqué.

L'activiste dénonce une « mesure qui s'inscrit dans une série d'attaques contre la liberté d'expression en RDC, notamment la fermeture de plusieurs médias et le harcèlement infligé à des journalistes congolais et étrangers ».

A l'en croire, Amnesty International est inquiet du fait que cette décision a été prise « dans un contexte de crise politique qui s'aggrave et de risque élevé de violations des droits humains ». Et dans ce contexte, souligne le communiqué, « les réseaux sociaux sont plus importants comme outils de documentation ».

L'organisation internationale appelle dès lors le gouvernement congolais à annuler « immédiatement cette mesure » afin de permettre aux citoyens d'accéder librement à Internet.

Au lendemain de la journée de lundi, marquée par des violences ayant fait une quinzaine de morts dans la capitale Kinshasa et à Matadi, l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (ARPTC) a enjoint les opérateurs des télécommunications de restreindre le partage d'images sur les réseaux sociaux à l'échelle du pays.

Congo-Kinshasa

Tirs sur Minaku - Adam Chalwe recadre les Députés de l'Opposition !

*Dans la foulée des déclarations émises par les Députés de l'Opposition, concernant… Plus »

Copyright © 2017 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.