9 Août 2017

Mali: Un islamiste devant le juge, une première au pays

Aliou Mahamar Touré, ancien chef de la police du MUJAO en 2012, était ce mercredi 9 août devant la cour d'assises de Bamako. A la demande de la partie civile, le jugement a été renvoyé au 18 août prochain.

Aliou Mahamar Touré qui avait épousé la cause du Mouvement pour l'Unicité et le Djihad en Afrique de l'Ouest, le MUJAO s'était illustré, selon la justice malienne, en ordonnant des sanctions sévères contre tous ceux qui, aux yeux du mouvement, n'obéissaient pas aux principes de la charia.

Son avocat, maître Maliki Ibrahim, considère néanmoins ce procès comme un acharnement contre un seul individu alors que tant d'autres islamistes sont toujours en liberté. Selon lui, son client n'est qu'un bouc émissaire pour l'État malien.

"Il a des chefs sous les ordres desquels il a agi. Ces chefs sont au Mali, ils sabrent le champagne avec les autorités. Pourquoi ces gens-là ne sont pas poursuivis ? Pourquoi c'est Aliou Mahamar Touré seul qui doit être le souffre-douleur de tout le monde ?" se demande son avocat.

Ursula von der Leyen au chevet du Sahel

La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, continue sa visite dans le Sahel. A Niamey, elle a rencontré son homologue de la Défense et le président de la République Issoufou Mahamadou. (01.08.2017)

Polémique après la mort de soldats allemands au Mali

Deux Casques bleus allemands ont perdu la vie mercredi dans le crash de leur hélicoptère dans le nord du Mali. Leur mort a suscité de nombreux commentaires dans la presse allemande. (28.07.2017)

Mali: reprise des affrontements entre groupes armés

Au Mali, le crash d'un hélicoptère de la Bundeswehr a causé la mort de deux soldats allemands. L'accident a eu lieu dans la région de Gao, une zone qui échappe à tout contrôle. (27.07.2017)

Aliou Mahamar Touré peut-il être utile dans la lutte contre le terrorisme?

Issa Boncana, vice-président du conseil régional de la jeunesse à Gao, a connu Aliou Mahamar Touré et il a été témoin des exactions qu'il a commise. Celui-ci trouve tout à fait normal qu'il soit traduit devant la justice mais il estime préférable que l'État malien l'utilise pour démanteler les réseaux djihadistes de ses anciens amis.

"Il faut reconnaître aussi qu'Aliou a été protecteur des populations de Gao à un moment donné dans la crise", estime Issa Boncana. "Il ne faut pas que les gens l'écartent. Même s'il a eu à donner des coups de fouet à des gens, à faire certaines pratiques que l'islam demande, nous pensons qu'il est un militaire valable qui peut renforcer les capacités de l'armée malienne à traquer les criminels qu'il a connus dans le temps."

Arrêté il y a plus de quatre ans, à Gao, par les forces de défense et de sécurité maliennes, Aliou Mahamar Touré avait déjà été présenté au juge d'instruction les 7, 14 et 28 mars derniers puis devant la chambre d'accusation de la cour d'appel de Bamako.

Mali

Bamako a accueilli une réunion d'experts sur la sécurité

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.