9 Août 2017

Congo-Brazzaville: Secteur énergétique - Le Peedu réceptionne le matériel affecté pour la réalisation des 9 feeders

Une délégation du Projet eau, électricité et dévélopement urbain (Peedu), conduite par Maurice Bouesso, son coordonnateur, avec à ses côtés les responsables de la Société nationale d'électricité (SNE), de la mairie de Pointe-Noire et des parties prenantes au projet, a visité le 9 août la base vie de la Société MBTP-CELEC chargée des travaux de réalisation des neuf feeders ou départs souterrains ainsi que d'autres travaux en vue de l'extension du circuit de distribution de l'électricité dans la ville océane.

C'est dans le cadre de la mise en œuvre du financement additionnel du Peedu, qui ne concerne que le volet électricité, que seront effectués les travaux consistant à construire de nouvelles lignes de transport électrique moyenne tension (MT) pour, d'une part, décongestionner les lignes existantes et surchargées et, d'autre part, desservir en électricité de nouveaux quartiers dans la ville.

« Notre présence dans le site de la base vie de MBTP-CELEC s'explique par le fait qu'un marché a déjà été signé avec cette entreprise. Nous venons de recruter une firme qui va superviser les travaux qui seront réalisés à Pointe-Noire. Il était donc question que nous puissions nous assurer que les conditions de démarrage de ces travaux sont remplies », a dit Maurice Bouesso.

Le coordonnateur du Peedu a ajoute : «Avec notre mission de contrôle, nous avons passé en revue le matériel nécessaire pour la réalisation des travaux et ensuite toutes les acquisitions qui ont déjà fait l'objet d'une réception en usine et qui devaient faire l'objet d'une vérification sur le site pour s'assurer que ce que nous avons vu à l'usine correspond bien à ce qui est présent sur le site. Après la visite, nous pouvons dire que le gros du matériel est disponible et en bon état.

Nous pensons que les travaux peuvent commencer d'ici la fin du mois de septembre sur le terrain, étant entendu qu'un certain nombre de conditionnalités sont à lever en matière de mesures de sauvegardes environnementale et sociale ».

Tous les neuf feeders prennent leur source au poste THT Mongo Kamba 1 et ont pour point de chute les postes MT/BT CT3 au quartier Songolo ; Moe Poaty à Loandjili ; Loango ancien , situé dans le quartier de Télé Congo Pointe-Noire ; Saint-Jean Bosco, non loin du marché Fond Tié Tié; Augouard (à côté du stade Franco Anselmi) ; SNDE Garnison, dans l'enceinte du château d'eau de la SNDE; poste 201 ancien, au Rond-point Mahouata, SNDE Nkouikou, sur la montée de Mongo Kamba et le poste Matende. « Les neuf feeders font environ 63 km de câbles à poser. Et cela a un impact non négligeable.

Aujourd'hui, Pointe-Noire est desservie par 18 feeders, 20 kilovolts. Grâce au Peedu, la ville aura neuf feeders supplémentaires. Outre, la réalisation des 9 feeders, 15 postes de transformation seront réhabilités et 10 autres construits.

Ce qui fait une amélioration de 50 % de la desserte pour la ville de Pointe-Noire », a renchéri Maurice Bouesso. Toutes ces réalisations obéissent à l'objectif principal du projet qui est celui d'améliorer l'accès des habitants des zones ciblées aux services infrastructures de base, à l'eau potable et à l'électricité.

Congo-Brazzaville

Pour son avocat, Paulin Makaya doit être libéré

Il a purgé sa peine mais il n'est toujours pas libéré. Au Congo-Brazzaville, Paulin Makaya est… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.